AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

PRIVILÉGIEZ LES PVS ET SCÉNARIOS ♥️
anipassion.com
Partagez | .
 

 You're my one and only [Damon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: You're my one and only [Damon]   Sam 15 Sep - 16:34

Après des semaines d’attente, la réponse concernant leur demande d’adoption était enfin arrivée. Comme Blue le redoutait, cela avait été un ‘non’ catégorique, juste parce qu’ils étaient trop jeunes. Il lui avait semblé qu’une vague histoire de mariage avait été évoquée, et qu’ils avaient également prétexté qu’un couple marié constituerait de meilleurs parents pour la petite Kathleen. Cependant ce n’était pas à ça que Blue avait vraiment prêté attention. C’était plutôt la raison précédente qui l’avait dérangée. Depuis quand avoir dix-neuf et vingt ans signifiait qu’on était trop jeunes pour s’occuper d’un enfant ? Certaines mères se débrouillaient très bien à seize ans, alors sérieusement, où était le problème ?

La nouvelle avait abattu la jeune femme, qui avait trouvé ça injuste. Damon et elle avaient même tout préparé pour l’arrivée de Kathleen, et voilà comment ça se terminait. Cela ne pouvait pas se passer comme ça, c’était impossible. Blue voulait respecter la promesse qu’elle avait faite à Hollie, et s’il le fallait elle irait convaincre l’assistante sociale en face à face. Elle voulait lui prouver qu’elle était suffisamment responsable pour s’occuper d’un bébé, quoi qu’elle puisse penser. Evidemment la dame devait respecter certaines règles en matière de décision qui ne dépendaient pas d’elle, mais la jolie rouquine ne pouvait pas s’empêcher d’éprouver une énorme déception suite à cette mauvaise nouvelle.

Après la tristesse, c’était l’indignation qui avait animé la jeune femme. Elle était en colère contre l’Etat de Virginie pour le coup, alors qu’ironiquement c’était l’un des seuls Etats des Etats-Unis d’Amérique à fixer la majorité à dix-huit ans et non à vingt-et-un ans. Suivant cela, Blue avait cru pouvoir garder espoir, mais au lieu de ça on leur avait balancé qu’ils étaient trop jeunes pour avoir un enfant. Du coup, depuis ce matin elle ne savait plus où donner de la tête et se sentait perdue. Elle ne voulait pas laisser cette décision être le fin mot de l’histoire, mais que pouvait-elle faire d’autre ? Elle n’allait pas aller à l’orphelinat pour kidnapper Kathleen, même si elle commençait à éprouver un besoin vital de la revoir.

Elle faisait les cent pas dans la pension, passant de temps en temps devant la chambre qu’ils avaient préparée pour Kathleen, dans l’ancienne chambre d’amis. Si l’assistante sociale s’était donnée la peine de leur rendre visite, elle aurait vu qu’ils avaient absolument tout prévu pour accueillir la petite Kathleen chez eux. Mais non, elle avait préféré se plier à ces stupides règles d’âge, sans chercher plus loin. En plus il lui avait fallu plus de trois mois pour leur fournir une justification idiote, ça c’était vraiment le comble ! Le regard de Blue était sombre, lorsqu’elle descendit une à une les marches de la pension pour rejoindre Damon dans le salon. Même lui ne parvenait pas à la calmer depuis ce matin, ce qui était plutôt inhabituel.

Le pauvre devait en avoir marre de la voir comme ça, surtout que cela faisait des mois qu’il devait ressentir son stress quant à cette adoption. Si elle avait pu, elle aurait bloqué ses émotions pour ne pas les imposer à Damon, mais leur lien n’était pas négociable. Il était là tout le temps, et il n’était pas question d’en réduire les effets juste quand cela les aurait bien arrangés. En temps normal ce lien était un vrai don du ciel, mais là Blue en venait presque à se dire que ce serait mieux pour Damon qu’il n’existe plus le temps que la jolie rouquine se sente mieux. Finalement elle arriva à la dernière marche de l’escalier, et alla retrouver l’aîné des Salvatore dans le salon, comme c'était son intention depuis tout à l'heure.

Elle lui lança un regard désolé en le voyant, en sachant qu’il ressentait absolument toute sa tristesse et son indignation. Parfois elle se disait qu’il avait beaucoup de courage de réussir à la supporter dans cet état-là, alors que lui n’avait rien demandé. Bien sûr il avait accepté l’adoption, mais à la base c’était quand même la promesse de Blue qui les avait mis dans cette ‘galère’. Elle avait vraiment beaucoup de chance de l’avoir, tout simplement parce qu’il supportait tout venant d’elle. Toutefois elle avait en tête d’apprendre à se calmer pour éviter de lui faire subir tout ça sans cesse. Mais là, étant donné la nouvelle qu’ils venaient de recevoir, elle avait du mal à rester détendue. Elle poussa un léger soupire avant de se poser à côté de lui.

- Et maintenant, que fait-on ?

Comme elle l’avait pensé plus tôt, il était clairement hors de question pour elle de laisser la situation en suspend. Elle n’acceptait pas cette décision, et la jolie rouquine ne pouvait pas se résoudre à continuer sa vie comme si rien de tout cela n’avait eu lieu. Elle s’était fait à l’idée de s’occuper de ce bébé, et de lui offrir une vie calme. La protéger comptait plus que tout pour elle, surtout depuis qu’elle savait que les loups alphas cherchaient à mettre la main dessus. Blue avait beau se creuser l’esprit, elle ne voyait vraiment pas comment ils pourraient convaincre l’assistante sociale de revenir sur sa décision. C’était tout bonnement impossible, malheureusement.

Au-delà de la promesse qu’elle avait faite à son amie d’enfance avant qu’elle ne perde la vie, il y avait aussi le fait qu’elle ne pouvait pas laisser Kathleen livrée à elle-même. Plus les jours passaient, plus les loups alphas avaient de chances de mettre la main dessus, et Blue ne pouvait pas consciemment laisser faire ça en restant les bras croisés. Elle était inquiète, et si Damon ne la retenait pas elle finirait par prendre la voiture et foncer vers l’orphelinat. Au fond d’elle la jolie rouquine savait très bien que cela ne servirait à rien, mais elle avait tendance à réagir très vite et sans aucune logique quand la situation n’était pas sous son contrôle. Blue était mentalement et émotionnellement épuisée, tout simplement.

Une mauvaise nouvelle de plus, et elle allait finir par sombrer dans la démence. Bon, c’était un peu exagéré, mais on pouvait dire que l’arrivée de la lettre du service des adoptions n’avait clairement pas fait bon effet pour le commencement de la journée.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Lun 17 Sep - 23:27

Aujourd’hui, le facteur était passé beaucoup plus tôt que d’habitude et comme tous les jours, Damon se rendit à la boite aux lettres afin d’aller chercher le courrier. Il n’en recevait pas tellement, mais il fallait bien avouer que depuis pas mal de temps maintenant, depuis le mois d’Avril pour être exacte, Blue et lui surveillaient les passages du facteur à la pension. C’était cette adresse qu’ils avaient inscrit lorsqu’ils s’étaient penchés sur le dossier d’adoption en ce qui concernait Kathleen et par conséquent, la réponse de l’orphelinat à ce propos arriverait chez lui. Ils commençaient sérieusement à désespérer d’avoir une réponse. C’était beaucoup trop long… Et étrangement cela n’envisageait absolument rien de bon, c’était évident. L’aîné des Salvatore n’était pas fou, mais pour la jeune femme, il essayait de rester positif, comme elle, même si elle avait tendance à être négative. Cependant, être négatif n’arrangeait réellement pas les choses, du coup, ils préféraient attendre encore la réponse.

La jolie rouquine avait eu le temps de passer ses examens et le vampire avait dû la motiver à fond pour qu’elle se concentre sur ses révisions et ses examens. Bien évidemment, elle avait mis aussi de la volonté de son côté car sinon, ça ne servait à rien, mais Damon savait que le fait qu’il la pousse un peu contribuait énormément au fait qu’elle réussisse. Les résultats n’étaient pas encore arrivés, mais Blue avait fait une estimation et en toute logique elle avait réussi à avoir son diplôme de fin d’année. Enfin, pour le moment, ils évitaient quand même de se faire pleins d’illusion non plus, mais la jolie rouquine était confiante à ce sujet là et l’aîné des Salvatore ne pouvait que la croire. Ils attendaient tout de même la remise des diplômes pour fêter ça convenablement. En attendant, il y avait autre chose qui les préoccupait et c’était cette non-réponse. Par moment, appeler l’orphelinat démangeait réellement, mais passer pour des harceleurs n’était pas vraiment une image positive.

Le vampire prit les trois enveloppes qui se trouvaient dans la boîte aux lettres et il eut un instant de bug en voyant qu’ils venaient de recevoir une réponse de l’orphelinat. Il mit quelques secondes avant de relever la tête et de se diriger vers la pension. Ils attendaient cette lettre depuis tellement longtemps que la recevoir aujourd’hui était surprenant. A force, ils en avaient presque fini par croire qu’ils n’auraient jamais de réponse et qu’ils pouvaient abandonner. Il entra dans la pension et abandonna les deux autres enveloppes sur un des meubles du salon. Il appela Blue qui apparut quasiment aussitôt et il lui tendit l’enveloppe. Il n’avait pas eu besoin de lui expliquer ce que c’était car elle comprit rapidement. Damon la laissa ouvrir la lettre. Il était aussi impatient qu’elle de savoir ce qu’il y avait dedans. Cela faisait des semaines qu’ils attendaient et enfin, ils avaient une réponse. Le pire était l’attente car ne pas connaître un avis était extrêmement déplaisant. Aujourd’hui, l’attente était terminée et ils allaient savoir de quoi il en retournait.

La jolie rouquine lut la lettre à voix autre et au fur et à mesure de sa lecture, l’aîné des Salvatore la voyait pâlir. En effet, la réponse était tout simplement négative. Un lourd sentiment de déception les envahit en même temps. Damon prit la lettre et la parcourut à son tour du regard. La raison de ce refus était principalement leur jeune âge et l’assistante sociale ajoutait que pour le bien être de Kathleen, il serait préférable pour elle que ce soit un couple plus âgé et de préférence marié afin de lui offrir la stabilité dont elle aurait besoin. Quelque part, il pouvait comprendre cette phrase. Techniquement, il n’avait ‘que’ vingt ans et Blue en avait à peine dix-neuf du coup, c’était presque normal que les gens soient retissant à laisser un enfant à de personnes aussi jeunes, bien que Damon ait tout de même cent soixante-huit ans, bientôt cent soixante-neuf. Malgré ça, ils remplissaient totalement les conditions nécessaires car le vampire avait un salaire fixe grâce à son association avec Katherine et possédait une maison avec une chambre entièrement libre. Chambre qu’ils avaient emménagée d’ailleurs…

Chris avait quasiment été mis à la porte de la pension afin qu’il retourne chez lui. Cela faisait quelques temps qu’il allait mieux et Damon avait jugé qu’il était temps qu’il fasse lui-même ses preuves pour s’en sortir. S’il continuait à trop l’aider, son ancien meilleur ami allait devenir indépendant et honnêtement, c’était ce qui pouvait arriver de pire aussi bien pour lui que pour l’aîné des Salvatore. Une fois Chris parti, Blue et lui avaient tout mis en œuvre pour pouvoir accueillir Kathleen. Bref, tout était rempli, aucun détail n’avait été négligé, mais il semblerait que l’assistante sociale ait quand même trouvé de quoi leur offrir un refus. Cette nouvelle avait eu un effet particulièrement négatif sur la jolie rouquine qui s’était mise à marcher en long, en large et en travers. Damon ne pouvait que la regarder faire, totalement impuissant. Elle allait mieux depuis quelques temps et là, c’était comme si une grande partie du travail qu’ils avaient fait pour que la jeune femme remonte la pente venait de s’écrouler. Oui, c’était injuste car il faudrait recommencer et surtout plus fort.

Tranquillement assis sur le canapé, le vampire attendait tranquillement qu’elle se calme. Comme toujours, il ressentait chacune de ses émotions et il ne pouvait que les comprendre. Tout comme elle, il s’était habitué à l’idée d’avoir bientôt un bébé chez lui. Il ne savait toujours pas ce qu’il vaudrait comme père, mais au moins, il essaierait de faire de son mieux. Blue semblait plus sûre d’elle de ce côté-là. En même temps, la naissance de Kathleen, aussi tragique ait pu être les circonstances, avait réveillé son instinct maternel. C’était tout simplement le déclic. Si l’assistance sociale avait pu sentir ça comme lui l’avait senti ce jour-là, il était certain qu’elle n’aurait pas hésité à leur accorder cette adoption. Et peut-être même que cela aurait pris nettement moins de temps. Dans ses idées plus ou moins négatives, Damon se disait que l’attente avait été bien longue pour un refus. C’était presque de la torture d’ailleurs ! Dans d’autres circonstances, un refus était annoncé très rapidement, mais là… enfin, on les avait prévenu que les procédures étaient longues, donc ce n’était pas comme s’ils n’étaient pas au courant, mais pour un « non », alors oui, c’était trop long.

Blue apparut à nouveau dans son champ de vision et lorsqu’il capta son regard, il lui offrit un léger sourire. Elle n’avait pas à s’excuser de son état. Contrairement à lui, elle était humaine et donc cacher ses émotions pour les enfouir au plus profond de son être, c’était impossible. Lui, il pouvait le faire, mais il ne le faisait pas pour la simple et bonne raison qu’il était tout de même profondément déçu. Il la laissa s’installer à côté de lui mais il n’avait absolument aucune réponse à lui offrir pour le coup. Que faire ? C’était une excellente question… Il n’y avait pas grand-chose à faire. Ils ne pouvaient pas aller à l’encontre de la loi. Ils pouvaient risquer beaucoup et même sil le vampire pouvait les sortir d’une mauvaise passe, ce n’était pas bon quand même. Il n’était pas un super héro et ne pouvait pas tout régler en un tour de main. Cependant, l’un comme l’autre tenait à Kathleen et à cela s’ajoutait le fait que la jolie rouquine avait fait une promesse. Il y avait d’autres façons de la tenir, bien évidemment, mais l’adoption semblait être encore la meilleure. D’ailleurs, ils ne souhaitaient aucune autre solution. Damon lâcha un petit soupire à son tour.

« Que veux-tu qu’on fasse ? On pourrait tenter une nouvelle demande en appuyant sur certaines choses, mais ça ne change rien au fait qu’on est ‘trop jeunes’ et ‘pas mariés’. »

Pour ce qui est de la jeunesse, malheureusement, l’aîné des Salvatore ne pouvait rien faire là-dessus. Pour le mariage, il pouvait toujours demander la main de Blue, sauf que se marier avait toujours été contre ses principes. Il trouvait ça profondément inutile et il n’avait pas réellement besoin de ça pour être heureux avec elle. Ils n’en avaient jamais réellement discuté, mais si la jeune femme avait souhaité un jour devenir l’épouse de quelqu’un, il était certain qu’elle en aurait déjà parlé. Ils pouvaient absolument tout se dire et la jolie rouquine était une femme parmi tant d’autre, même si elle était unique aux yeux de Damon, donc du coup, comme la quasi-totalité des femmes, si elle avait souhaité un jour se faire passer la bague au doigt, elle l’aurait déjà dit. Or là, absolument aucune mention n’avait été faite et, peut-être hâtivement, le vampire s’était mis en tête qu’elle non plus ne souhaitait pas particulièrement se marier. Ou bien, tout du moins, ce n’était pas encore à l’ordre du jour. En attendant, il regardait la jeune femme, pas particulièrement satisfait de sa réponse. Il aurait adoré trouver une solution miracle, mais là tout de suite, il ne l’avait pas.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mar 25 Sep - 17:13

Depuis ce matin, c’était vraiment le désordre et la panique dans la tête de Blue. Comment rester calme alors qu’on venait de leur refuser une adoption à laquelle elle avait pensé depuis des mois ? Durant ces derniers mois, la jolie rouquine n’avait vécu qu’avec l’envie de revoir Kathleen, et on venait de le lui refuser. La jeune femme avait pourtant pris sa promesse à cœur, au point de demander à Damon s’il acceptait l’adoption. Le vampire avait été un peu hésitant sur le moment, mais personne ne pouvait le lui reprocher. Blue elle-même n’avait pas pu s’empêcher de se demander si ce n’était pas une mauvaise idée, mais la volonté de respecter sa promesse était passée avant.

Juste après avoir revu Kathleen à l’hôpital, elle s’était fait à l’idée qu’un jour elle serait leur fille. Elle avait eu tellement de mal à laisser le bébé là-bas qu’elle en avait eu le cœur brisé. La seule chose qui l’avait aidée à partir, c’était l’espoir et même presque la certitude de la revoir un jour. Et ce matin, tout s’était tout simplement écroulé. Comment ces gens pouvaient-ils mettre fin à des espérances de cette ampleur, rien qu’avec une lettre de refus totalement infondée ? Comment pouvaient-ils décider d’anéantir deux jeunes gens qui avaient absolument tout aménagé dans leurs vies pour accueillir une petite fille ? Blue ne pouvait pas comprendre, ni se résoudre à accepter cette décision.

Pour elle, il était évident qu’ils ne pouvaient pas en rester là. Damon devait bien avoir une idée, quelque chose qui leur donnerait encore un espoir, même infime… La jolie rouquine ne pouvait tout simplement pas abandonner tout ça, sous prétexte qu’ils étaient trop jeunes et qu’ils n’avaient pas choisi de s’unir par les liens sacrés du mariage. Si seulement les services sociaux savaient à quel point le lien qu’ils partageaient était bien plus fort et plus profond qu’un simple bout de papier sur lequel il était inscrit qu’ils étaient unis, alors peut-être qu’ils se raviseraient et reviendraient sur leur décision. Seulement il restait aussi le problème de l’âge.

Jusqu’à preuve du contraire, Blue n’avait pas encore le pouvoir de se faire vieillir de cinq années en un jour, juste pour leur faire plaisir et leur dire qu’elle avait l’âge requis. Tout tournait dans la tête de la jeune femme, et elle cherchait désespérément une solution à ce problème. La réflexion ne menait à rien jusqu’ici, et c’était pourquoi elle s’était décidée à rejoindre Damon au salon. Il était assis dans le canapé, silencieux. Il répondit toutefois à son léger sourire, ce qui rassura Blue. Elle savait qu’en ce moment elle lui imposait énormément d’émotions désagréables, et dans un sens elle s’en voulait beaucoup. Seulement leur lien était comme ça, toujours présent, même quand il aurait mieux valu que l’autre ne ressente rien.

Blue venait de lui poser une question, la question du moment : Que faire ? Comme elle, il n’en avait aucune idée, puisqu’il poussa un soupir avant de lui dire qu’il n’y avait sans doute rien à faire. Réentendre une fois de plus les raisons illogiques du refus des services sociaux rendit plus graves les traits du visage de Blue. Elle n’y pouvait strictement rien, mais ces justifications ne lui convenaient absolument pas. Ils ne pouvaient pas déclarer qu’ils étaient inaptes à s’occuper d’un enfant, tout simplement parce qu’ils avaient un trop jeune âge par rapport à la majorité des parents. Sans forcément réfléchir, Blue se mit à légèrement paniquer en voulant à tout prix trouver une solution.

- Il faut qu’on fasse quelque chose, je refuse de la laisser toute seule. J’ai promis à Hollie d’en prendre soin, il faut que je le fasse. Il y a forcément une solution ! Il y a une solution à tout, même si parfois on pense que non. Il faut juste qu’on la trouve… à tout prix.

Sans forcément en être consciente, Blue avait l’habitude de se mettre à déblatérer des tas de choses plus ou moins inutiles lorsqu’elle se trouvait dans une situation difficile. Elle savait pertinemment que cela ne servait à rien de paniquer et de dire n’importe quoi, mais c’était comme si parler l’aidait à extérioriser et à réfléchir sur des solutions, parfois pourtant inexistantes. Mais dans ce cas-ci, comme elle l’avait dit, il fallait qu’il y en ait une. Et si aucune solution n’existait, ils en inventeraient une nouvelle. Vu son état d’esprit, elle était réellement à deux doigts d’aller ‘kidnapper’ Kathleen, que les services sociaux le veuillent ou non.

C’était leur problème s’ils ne comprenaient pas que Damon et Blue feraient de bons parents. Elle, elle ne doutait pas de ses capacités, et encore moins de celles de l’aîné des Salvatore. Le vampire était capable de tout, et il pourrait veiller sur Kathleen comme certainement personne d’autre ne pourrait le faire. Mais ça, les responsables des adoptions ne s’en étaient même pas rendu compte. Ils ne leur avaient laissé aucune chance, ne prenant même pas la peine de se déplacer pour venir les interroger sur leurs motivations ou venir constater par eux-mêmes qu’ils avaient déjà transformé la maison pour y accueillir la petite fille. C’était injuste, et c’était pour cette raison que Blue ne pouvait pas rester les bras croisés.

- Je ne veux pas vivre sans elle.

Blue avait relevé des yeux tristes vers Damon. Même s’il ne pouvait pas vraiment changer les choses, il fallait qu’elle lui dise ce qu’elle ressentait. Evidemment sa dernière phrase était une manière de parler, car avec ou sans Kathleen, elle continuerait à vivre. Mais le coup serait dur, et elle mettrait une fois de plus plusieurs mois avant de s’en remettre. La blessure ne disparaitrait peut-être même jamais, alors il fallait qu’elle se batte pour éviter ça. Damon pouvait la comprendre mieux que personne, alors à qui pourrait-elle le dire si ce n’était à lui ? Le vampire était d’une patience extrême avec elle, mais qui savait combien de temps cela allait durer si elle ne cessait de se faire autant de souci.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Sam 29 Sep - 23:11

La réponse, qu’avait donné l’orphelinat dans la lettre que Damon et Blue venaient de recevoir, avait eu le même effet que lorsqu’on brisait la croyance d’une personne, comme lorsqu’un enfant découvrait que le Père Noël n’existait pas et qu’en fait, depuis le début, c’était les parents qui achetaient les cadeaux. Cette lettre avait brisé un rêve. Une si longue attente pour un tel résultat, cela relevait presque du sadisme. Enfin maintenant, on ne pouvait pas dire qu’ils n’étaient pas fixés quant à la décision des services sociaux. On les jugeait inaptes à s’occuper de ce bébé alors qu’il était plus que nécessaire que Kathleen soit protégée. Les loups-garous alpha étaient à sa recherche et s’ils mettaient la main sur elle, c’était évident qu’ils ne feraient aucune procédure d’adoption mais irait la chercher pour la prendre et partir sans demander leur reste.

C’était cette même envie que l’aîné des Salvatore sentait chez la jolie rouquine. Si elle pouvait et si tout était simple, elle se serait déjà déplacée pour aller la prendre dans le berceau qu’elle devait sans nul doute occuper au même moment. Sauf que c’était totalement impossible. Tout du moins, pas sans être poursuivit car si Kathleen se faisait enlever, ils allaient être les premiers suspectés étant donné que c’était eux les parents ‘déboussolés’ à qui on avait dit « non » pour l’adoption de la petite fille qu’ils souhaitaient. C’était évident, aussi, que ce n’était pas parce que Kathleen était un bébé qu’on leur avait dit non. Ils auraient pu demander un enfant âge de sept ans, on leur aurait refusé pareil. Il ne fallait pas se leurrer. Enfin, on ne pouvait pas dire que les services sociaux avaient négligés les détails car ils avaient été plus que méticuleux. Dans un sens, c’était une excellente chose car ainsi, ils ne confiaient pas les enfants à n’importe qui. Mais c’était toujours moins drôle quand on était visé.

Il était évident que c’était inutile de renvoyer un dossier d’adoption étant donné que la réponse resterait inchangée. Du coup, c’était comme s’il fallait se faire à cette réponse. Or, Blue ne semblait pas du tout d’accord pour ça. Au fond, Damon non plus car il s’était fait à cette idée que d’ici peu de temps, il aurait la responsabilité d’un bébé qu’il élèverait comme sa propre enfant, mais que pouvaient-ils faire ? Dans cette lettre, c’était limite si on ne leur disait pas que s’ils voulaient un enfant, il fallait qu’ils le fassent eux-mêmes. Bien évidemment, personne ne savait que l’aîné des Salvatore était un vampire et qu’il ne pouvait pas en avoir. Sauf ceux qui étaient au courant de sa nature, mais les services sociaux ne l’étaient pas, et heureusement car sinon, ils n’auraient pas pris le temps de lui donner un formulaire, on leur aurait dit non directement. Enfin bon, les vampires n’étaient pas censés exister et c’était mieux que ça reste secret pour ceux qui n’étaient pas encore au courant. Ca apportait moins de problème.

Damon ne savait vraiment pas quoi lui répondre d’autre que ce qu’il venait de dire. Essayer de convaincre les services sociaux ? C’était une idée, mais il fallait se lever de bonne heure pour le faire et ce n’était pas toujours évident. Ils pouvaient toujours essayé de leur étaler les preuves nécessaires qui montreraient que Kathleen ne manquerait de rien et que tout était même déjà prêt pour l’accueillir, cela ne suffirait pas. Il y avait toujours cette histoire d’âge. Le mariage n’était pas obligatoire pour une adoption et ça, ils le savaient tous les deux, mais les services sociaux avaient quand même réussi à le faire ressortir pour que ça mette une barrière à l’adoption. Ils étaient intelligents, à n’en pas douter. La réponse de l’aîné des Salvatore ne plaisait pas à Blue dont la panique vint à monter d’un cran. L’état psychologique de la jeune femme n’échappait jamais au vampire pour la simple et bonne raison que leur lien était là pour le faire savoir. C’était réciproque, bien évidemment, mais de deux, Damon était le plus apte à garder le contrôle de lui-même. Il avait plus d’un siècle d’expérience derrière lui pour ça. Ca aidait toute cette expérience, mais ce n’était pas pour autant qu’il n’était pas aussi déçu que la jolie rouquine à propos de ce refus.

Elle était convaincu qu’il existait un moyen afin qu’elle puisse tenir cette promesse. Bien évidemment qu’il y en avait un : parrainer un enfant. Mais s’il lui proposait ça, elle allait l’envoyer sur les roses à la seconde même où ces mots auraient franchi sa bouche. La promesse qu’elle avait faite à Hollie était précipitée car la demoiselle avait dit « oui » sans chercher à réfléchir, mais en même temps, on ne pouvait pas lui en vouloir étant donné la tournure des événements… Ils auraient dû penser à la possibilité qu’on leur dise non, mais comme tout le monde, ils avaient été plus enclins à croire à un futur oui que l’inverse. N’importe qui aurait agi de la même façon qu’eux, mais ils auraient pu s’écarter du lot en se disant qu’il ne fallait pas crier victoire trop rapidement. Mais bon, ce n’était pas réellement le moment de penser à ce genre de chose. La dure réalité était là. Tout comme Blue, l’aîné des Salvatore voulait trouver une solution, mais ce n’était pas comme si la solution tombait du ciel non plus.

« S’il y a une solution, oui, on la trouvera. Mais là, tout de suite, je ne vois pas plus que toi. »


Même si Damon était un vampire, il ne pouvait pas non plus régler un problème à la vitesse vampirique. Il fallait prendre le temps de réfléchir à chaque chose et prendre en compte chaque barrière ou obstacle. Chaque problème avait une solution. Et s’il n’y avait pas de solution, c’était qu’il n’y avait aucun problème. S’il le pouvait, bien sur qu’il trouverait une solution dans la seconde, mais ce n’était pas faisable, pas plus que trouver une solution dans la journée. Il fallait quelque chose en béton, et ce n’était pas en quelques heures que ça se faisait. Il espérait vraiment que Blue était consciente de tout ça. Il ne doutait pas de son intelligence, mais parfois, dans le feu de l’action, on ne pensait pas à tout. Lui-même le savait très bien pour le nombre de fois où il avait dû s’y confronter. Heureusement pour lui, il était toujours en vie et en pleine forme, mais sa chance ne durerait pas indéfiniment non plus.

Comme il le redoutait, Blue était partie dans ses élucubrations. Il leva les yeux au ciel discrètement. C’était le chic des filles de faire tout un drame. Même quand ce n’était pas grand-chose, ça virait au grand malheur. Encore un truc qu’il ne comprendrait jamais, même dans cinq cent ans, il serait toujours aussi largué. Ce n’était pas sa faute, hein ? C’était juste que lui, il était un homme et qu’il y avait des choses qu’il ne pouvait pas comprendre et qui resterait un véritable mystère pour lui. Même les philosophes qui avaient écrit des bouquins afin de mieux comprendre la femme, ils étaient loin de la vérité. Et encore, même quand c’était les femmes qui écrivaient, les hommes qui lisaient comprenaient la moitié des trucs, comme quoi, ça valait le coup de dépenser de l’argent dans un bouquin qui finalement ne servait à rien… Pour en revenir à l’instant présent, l’aîné des Salvatore sentait déjà la dépression revenir chez Blue et c’était limite si une alarme d’alerte ne s’était pas déclenchée en lui. Il avait réussi à la sortir de là alors ce n’était pas le moment qu’elle y replonge la tête la première.

« J’ai lu dans un bouquin, une fois, que la déprime post-partum se faisait après l’arrivée du bébé. »

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Jeu 4 Oct - 15:59

Extérieurement Blue pouvait paraître calme, mais intérieurement c’était une autre histoire. La panique avait recommencé à l’envahir dès qu’ils avaient reçu une réponse négative. C’était vraiment horrible de se sentir retomber de cette manière lorsqu’on savait que Blue avait fait des efforts surhumains pour remonter la pente ces derniers temps. Damon avait vraiment été merveilleux avec elle, et il avait réussi à lui rendre son sourire ainsi qu’à faire à nouveau pétiller ses jolis yeux et revenir sa bonne humeur naturelle. Et là, une lettre de refus venait tout gâcher et réduire à néant leurs efforts. Enfin, pas totalement, parce que c’était plutôt l’indignation qui animait la jolie rouquine en ce moment, pas la peine.

La jeune femme était bien loin de l’état dans lequel elle s’était retrouvée quelques mois plus tôt. A ce moment-là, elle avait perdu tout espoir, et Damon avait vraiment éprouvé des difficultés à l’aider à maintenir sa tête hors de l’eau. Pourtant, elle avait fini par revenir, encore plus forte qu’avant. En conjuguant leurs efforts, ils avaient vraiment fait des miracles. Alors ni cette lettre, ni aucune autre mauvaise nouvelle, ne la ferait retomber aussi bas qu’avant. Mais il était certain que c’était tout de même un coup dur pour Blue, autant que pour le vampire. Dans un instant de panique, elle s’était mise à déblatérer des tas de choses qui ne risquaient pas de faire avancer la situation, ni de régler le problème.

Damon lui annonça que s’il y avait une solution, ils la trouveraient. Cependant, en ce moment, il n’avait pas plus d’idées que Blue pour réussir à démêler ce sac de nœuds. Elle en était consciente, et ne pouvait pas lui en vouloir. Mais le stress la rendait différente, si bien qu’elle ne pouvait pas se résoudre à laisser la situation comme ça, juste parce qu’ils n’avaient pas la solution. C’était horrible comme sentiment. Même si elle savait qu’il n’y avait rien à faire, elle voulait pourtant agir. Cela expliquait le désordre qu’il y avait dans son esprit, puisqu’elle voulait quelque chose qui était concrètement impossible à faire. Tout cela n’arrangeait rien à son inquiétude, ni à celle de Damon qui subissait encore une fois ses émotions.

- Oui, je sais bien que tu n’as pas de solution non plus.

Suite à cela, elle ne put s’empêcher de dire ce qu’elle avait sur le cœur, annonçant à l’aîné des Salvatore qu’elle refusait de vivre sans Kathleen. Le vampire tâcha sans doute d’être discret, mais son haussement de sourcils ne passa pas inaperçu pour Blue, qui le prit un peu pour elle sur le moment, il fallait l’avouer. La jolie rouquine fronça légèrement les sourcils, se rendant compte à quel point elle devait mettre Damon sur les nerfs en ce moment. Mais ne lui avait-il pas promis de la soutenir dans n’importe quelle situation ? Enfin, elle tâcha d’oublier ce haussement de sourcils, qui après tout n’était qu’un geste parmi tant d’autres. Du moins, elle l’oublia jusqu’à ce qu’il lui sorte une de ces remarques qu’elle ne pouvait pas apprécier.

Ce n’était pas vraiment le moment de plaisanter, et cette remarque avait piqué Blue à vif. Elle ouvrit la bouche pour répliquer quelque chose, mais la referma finalement, consciente que si elle laissait parler son côté vexé elle allait très certainement le regretter. La situation était déjà assez difficile comme ça, rien ne servait de se disputer avec Damon en plus de tout ça. Elle préféra donc se lever et quitter le salon, ne cachant pas pour autant le fait qu’elle avait mal pris cette remarque. Blue prit tout de suite la direction de la porte de la pension, se décidant à faire quelque chose d’utile pour se calmer, et surtout pour éviter de s’énerver contre quelqu’un qui ne le méritait pas, et qui subissait déjà pas mal de choses depuis des mois.

Pour la première fois depuis son plus jeune âge, des larmes d’énervement étaient venues envahir les yeux de Blue, qui passa sa main sur son visage d’un geste rapide une fois qu’elle eut refermé la porte derrière elle. Elle sentait son cœur battre la chamade, tout simplement parce que ne rien pouvoir faire contre la décision qu’on leur avait donnée la mettait en colère. En plus de ça, Blue ne comprenait pas pourquoi Damon lui avait fait ce genre de remarque. Il la connaissait mieux que personne et devait bien savoir que les sarcasmes ne l’aideraient pas à avancer, et que l’humour était difficile à avaler dans ce genre de moment. Elle resta plantée devant le porche avant de pousser un profond soupire en fermant les yeux. Il fallait qu’elle fasse quelque chose, quelque chose qui l’occuperait et qui lui éviterait de trop penser à tout ce qui venait de se passer depuis ce matin.

Une idée lui vint ensuite à l’esprit, et elle marcha dans les graviers de l’allée pour aller ouvrir la porte du garage, afin d’aller chercher deux seaux vides et de quoi nettoyer la voiture. Après tout, en plein été, elle était déjà habillée en conséquence pour ce genre d’occupation. Le short en jean et le haut léger qu’elle portait étaient tout à fait adaptés à ça. Nullement calmée, Blue remplit un seau d’eau tiède et y versa du produit de nettoyage en ne cessant de froncer les sourcils. Elle ‘jurait’ silencieusement, se disant que toute cette situation commençait sérieusement à bien faire. La jolie rouquine laissa également tomber un seau d’eau fraîche à côté de la voiture, en plus de celui qu’elle avait rempli avec l’eau tiède et le produit nettoyant.

A vrai dire, Blue ne savait même pas d’où lui était venue cette idée de laver sa voiture, mais si cela pouvait l’aider à se détendre, tout était bon à prendre. De là où il était, Damon devait presque l’entendre fulminer. Elle ne disait rien, et pourtant ses pensées semblaient résonner dans son propre esprit comme des phrases qu’elle aurait prononcées à voix haute. Trempant une éponge dans le seau d’eau tiède, elle la passa sur le capot de sa voiture, d’un geste énervé. Cela faisait des années que la jeune femme n’avait plus agi comme ça, et elle s’en serait vraiment voulue si seulement elle avait été apte à réfléchir à son comportement actuel. Mais pour l’instant, elle ne parvenait pas vraiment à redevenir zen.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Ven 19 Oct - 10:20

Même si Damon trouvait, généralement, des solutions à tous les problèmes, pour le coup, il était aussi démuni que Blue. Tout comme elle, il souhaitait vraiment trouver un moyen de faire changer d’avis à ces assistants sociaux, mais se lancer bille en tête n’arrangerait absolument rien. Au contraire, ça ne ferait qu’empirer les choses. Pourtant, l’aîné des Salvatore avait plus l’habitude de foncer tête baissée et de réfléchir après, mais là, ça n’allait pas être le cas. Kathleen était vraiment beaucoup trop importante pour qu’il fasse n’importe quoi. Du coup, réfléchir était la seule chose à faire pour le moment, mais il voyait bien que pour la jolie rouquine, il n’y avait pas vraiment de temps à perdre. Ce qu’elle demandait relevait un peu du miracle et le vampire n’était pas encore Dieu ni la réincarnation du Christ. Prendre des décisions trop hâtive ne servirait à rien, sinon leur faire risquer gros.

Etant un vampire, Damon ne pouvait pas trop se permettre d’attirer l’attention sur lui. A Mystic Falls, c’était différent, bien sur, mais en dehors de cette ville qui attirait la poisse surnaturelle, il était encore vu comme un être humain tout ce qu’il y avait de plus banal. Le point de vue des assistants sociaux pouvait se respecter d’une certaine manière et ils devaient avoir assez d’expérience pour affirmer ce qu’ils avaient marqué sur leur lettre, mais faire de leur cas une généralité… ce n’était pas vraiment ce qu’il y avait de plus intelligent. Finalement, peut-être que l’orphelinat de Virginie n’était pas le meilleur qu’on pouvait trouver au monde et d’ailleurs, l’aîné des Salvatore n’avait jamais pensé une telle chose. Cependant, il venait à se demander pourquoi est-ce que l’assistante sociale qu’ils avaient rencontrée à l’hôpital ne leur avait pas dit qu’ils n’avaient que peu de chance d’adopter un bébé ? Peut-être parce qu’elle n’avait pas pu leur donner un âge ? Peut-être parce qu’elle savait ce qu’il s’était passé et qu’elle considérait qu’ils avaient leur chance tout de même ? Si ce dernier point était bien le cas, alors il fallait se dire que la décision ne lui était pas revenue à elle seule.

Pour l’instant, de façon administrative et dans le sens des lois de l’Etat, ils avaient fait tout ce qu’ils pouvaient pour cette petite fille, mais ils ne comptaient pas abandonner aussi vite. Damon ressentait la panique de la jeune femme assise à côté de lui et la pensée que ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas ressenti une telle chose lui vint à l’esprit. L’espace d’un instant, quand Blue avait lu la lettre, le vampire avait sérieusement cru que tous leurs efforts qu’ils avaient faits jusqu’à présent allaient être réduits à néant, mais non. C’était de la panique et une dose de colère que la jolie rouquine ressentait, en aucun cas ce n’était du désespoir. Et c’était tant mieux car l’aîné des Salvatore n’avait vraiment pas envie de revivre tout ça encore une fois. Bien sur, si ça venait à arriver, il serait toujours là, mais à cause de leur lien, ils étaient deux à souffrir à lieu d’un seul. Mais il ne pouvait pas rejeter la faute à leur lien non plus car malgré tout, cela restait un élément merveilleux qui rendait leur couple particulièrement unique au monde.

Ce qui rassurait Damon, c’était que Blue était consciente de la situation et qu’ils ne pourraient pas trouver de solution dans l’immédiat mais seulement en prenant le temps de réfléchir. C’était déjà un point extrêmement positif car d’autre ce seraient mis à agir dans l’immédiat pour finalement se rendre compte qu’ils perdaient absolument tout. Mais malgré cette conscience, il voyait bien que ce n’était pas l’envie d’agir qui manquait à la jeune femme. Cependant, en dépit de cette envie tenace, elle faisait preuve d’intelligence en restant consciente de la réalité des choses. Il hocha la tête, simplement, ne voyant pas trop quoi dire à ça. Mais Blue n’hésita pas une seule seconde à exprimer ce qu’elle avait sur le cœur, comme elle l’avait toujours fait. La jeune femme était sans aucun doute l’être le plus honnête que le vampire avait pu croiser de toute sa vie. Elle n’hésitait jamais à dire ce qu’elle pensait et elle venait de le faire. Cependant, dans son honnêteté, la rouquine en devenait presque dramatique si bien qu’il avait levé les yeux au ciel. Cette situation entrainait une confusion et un mélange de sentiments paradoxaux. Il y avait diverses contradictions, ce qui montrait bien qu’il fallait qu’ils se posent un moment pour réfléchir calmement et tout mettre à plat une bonne fois pour toute.

Dans toutes les situations possibles et inimaginables, Damon restait Damon et il n’avait pas pu s’empêcher de sortir une remarque sur les déprimes parentales qui survenaient chez certaines personnes après l’arrivée du bébé dans un foyer. Il n’avait pas dit ça de façon méchante, mais juste pour donner, d’une certaine façon, son point de vue, c'est-à-dire qu’il ne fallait pas se monter la tête ni même se rendre malade alors que rien n’était encore jouer. Cependant, il n’avait peut-être pas choisi la meilleure des façons de l’exprimer, mais étant ce qu’il était, on ne pouvait décidemment pas le changer. Il la vit ouvrir la bouche puis la refermer aussi sec. Le vampire n’ajouta rien de plus et il la laissa se lever pour sortir de la pension. Il avait directement perçu qu’elle ne comptait pas en partir, mais simplement sortir pour prendre l’air et trouver de quoi s’occuper l’esprit. Damon resta assis sur le canapé, fixant un point sans réellement le voir. Les émotions de Blue l’envahissaient à nouveau et il savait pertinemment qu’elle pleurait à nouveau. Concrètement, c’était à cause de cette lettre et de cette procédure d’adoption que tout allait mal. Bien sur, depuis la mort d’Hollie, tout n’avait pas été négatif, mais cet état de stress était toujours présent et il ne s’en irait que lorsqu’ils réussiraient à obtenir ce qu’ils voulaient : l’adoption de Kathleen.

A aucun moment l’aîné des Salvatore ne coupa le contact qu’il avait avec la jolie rouquine. Il sentait ce qu’elle faisait à chaque seconde qui s’écoulait. Depuis des mois, il restait en contact permanant avec elle, se préparant à agir à chaque instant. Même lorsqu’elle était au lycée, il « sommeillait » en elle, attendant le moindre signal d’alerte pour agir. Aujourd’hui encore, c’était pareil. Il entendit la porte du garage s’ouvrir et il l’entendit s’activer à l’intérieur. Damon la laissa faire, restant assis là où il était. Elle avait besoin d’être un moment seule. Bien sur il ne la laisserait pas ainsi pendant des heures, mais parfois, quelques minutes de solitude pouvaient faire du bien. De son côté, il essayait de trouver quelque chose, mais rien ne venait pour la simple et bonne raison que pour l’instant, c’était trop frais et que c’était surtout la déception et non la raison qui parlait pour lui. Finalement, il se leva du canapé et se dirigea vers une des fenêtres du salon pour voir Blue entrain de frotter le capot de sa voiture avec une certaine rage dans ses mouvements. Elle mettait de l’eau partout quand elle trempait son éponge pour reprendre ses frottements. Ca ne posait bien sur aucun problème étant donné que c’était des graviers qui se trouvaient sur le sol, mais il fallait vraiment être aveugle pour ne pas remarquer qu’elle était énervée.

L’aîné des Salvatore en vint à penser qu’il lui faudrait quelque chose pour passer ses nerfs un bon coup. Qu’elle pète un câble d’une certaine façon. Après ça, elle se sentirait nettement bien. Mais il fallait trouver quoi. Une petite étincelle d’idée se forma dans son esprit pour que finalement un sourire vienne se peindre sur ses lèvres. Après tout, d’une certaine façon, elle avait après lui avec la remarque qu’il avait faite, mais il savait bien que jamais elle n’en prendrait à lui pour diverses raisons hors le fait qu’elle l’aimait plus que tout au monde. C’était à lui de réparer son erreur mais sans être lui. Quoi de mieux qu’un corbeau énervant pour passer ses nerfs ? Blue ne savait toujours pas que le vampire avait cette capacité alors si Damon l’asticotait un peu, il n’aurait aucun de mal à la sortir de ses gonds. Toujours avec son sourire victorieux de peint sur le visage, il se dirigea vers la porte du jardin qu’il ouvrit tranquillement. En une seconde à peine il devint un corbeau au plumage aussi noir que ses cheveux et il s’envola, passant par-dessus le toit de la pension. Il s’y percha quelques instants, regardant Blue continuer ses grands gestes.

Il s’envola à nouveau pour venir tranquillement se poser à un endroit que la jeune femme venait de laver. S’il avait pu sourire, il aurait sourit, mais au fond de lui, le sentiment d’amusement était bien présent. Il croassa en fixant la jolie rouquine puis il se mit à sautiller partout là où c’était mouillé, laissant des traces de pattes d’oiseau derrière lui. Il fit quatre ou cinq rebonds sur le capot fraichement lavé pour aller se poser sur le toit de la voiture tout en narguant légèrement Blue afin de lui tirer une réaction.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Lun 22 Oct - 16:23

Malgré son envie de ne pas paraître énervée face à Damon, Blue n’avait pas pu se retenir de sortir de la pension. Elle avait décidé de quitter le salon pour éviter de dire quelque chose qu’elle aurait pu regretter, tout simplement parce qu’elle aimait le vampire plus que tout au monde. La jolie rouquine savait évidemment qu’il n’avait pas pensé à mal en faisant cette remarque, mais il y avait des moments où ce genre d’humour ne passait pas vraiment. Et aujourd’hui était sans nul doute un de ces moments. Ne pas lui faire de remarque désagréable avait été plus important pour Blue que le fait qu’elle ait dû faire un énorme effort pour ne pas lui dire que ce genre d’humour n’était pas approprié à la situation.

La jeune femme laissait donc son énervement transparaître d’une manière originale, à savoir via les mouvements un peu brusques qu’elle faisait pour frotter le capot de la voiture. C’était une manière comme une autre d’évacuer ses sentiments négatifs et de se ‘défouler’ un peu. Ce n’était pas envers l’aîné des Salvatore que Blue était en colère, mais bien contre le service des adoptions. La jolie rouquine n’arrivait toujours pas à accepter ce qu’elle avait pu lire dans cette lettre, et c’était la raison pour laquelle elle avait besoin d’extérioriser avant de devenir complètement dingue. Nettoyer la voiture semblait être une bonne solution puisque toute sa rage ressortait via les frottements énergiques qu’elle effectuait.

Le besoin de décompresser était vraiment fort, si bien que Blue s’était totalement coupée du monde. Bien sûr, son lien avec Damon restait présent, et elle ressentait le calme intérieur du vampire. S’il n’avait pas été énervé de la voir quitter le salon sur un coup de tête, c’était plutôt une bonne nouvelle. Toutefois, mis à part ce calme, Blue n’avait pas vraiment l’occasion de ressentir quoi que ce soit d’autre venant de lui vu le ‘cœur’ qu’elle mettait à l’ouvrage pour laver cette voiture. Cela faisait un bon bout de temps que la jolie rouquine n’avait pas ressenti un si grand énervement, et c’était évidemment à cause de la mauvaise nouvelle qu’ils avaient reçue en début de journée.

Habituellement elle savait rester positive quels que soient les événements, mais cette fois-ci faisait exception. La raison était évidente : Elle avait passé des mois à se battre pour sortir de son état de tristesse et d’inquiétude, pour se voir refuser une adoption qu’ils auraient pu assumer à cent pour cent. Ce qui la mettait en colère, c’était aussi de se dire que Damon avait été là pour elle à chaque seconde pour l’aider à remonter à la surface, et ses efforts à lui aussi s’en voyaient presque réduits à néant à cause de quelques mots couchés sur une feuille de papier. Blue ne supportait pas de se dire que les semaines difficiles qu’ils avaient passées n’avaient pas abouties sur un événement positif. Pourquoi se battre si c’était pour se voir refuser ce à quoi on aspirait ?

Mais la jeune femme ne comptait pas se laisser abattre. Il était hors de question qu’elle accepte cette décision. Avant de protester cependant, il allait falloir qu’elle regagne son calme et qu’elle soit en possession de tous ses moyens. Passer ses nerfs était donc ce qui lui fallait, et ce qui la ferait avancer. A force de frotter, son éponge ne libérait presque plus d’eau. La jolie rouquine se pencha donc pour la plonger dans le seau, toujours dans des gestes un peu brusques, il fallait l’avouer. Mais alors qu’elle se redressait pour reposer son éponge sur le capot de la voiture, elle sursauta légèrement en voyant un corbeau posté juste à l’endroit qu’elle venait de nettoyer.

Elle fronça légèrement les sourcils en l’entendant croasser, et le vit sautiller sur le capot humide de la voiture, laissant des traces de pattes sur l’endroit que Blue venait de rendre totalement brillant avec ses grands mouvements. Si elle ne savait pas que les animaux n’avaient pas pour habitude de venir ennuyer les humains, elle aurait juré que ce corbeau était en train de la chercher. D’ailleurs elle le regarda un instant avec un air interdit, n’ayant jamais vu un oiseau agir de la sorte. La jeune femme le chassa avec un geste de la main, pour le voir aller se poser sur le toit de la voiture. Il était en train de la fixer, comme s’il s’amusait de la voir le chasser pour continuer son occupation. Elle poussa un soupire en le regardant.

- Tu as vraiment très mal choisi ton jour pour venir me narguer.

Blue était tout à fait consciente de parler à un oiseau, et elle pensait qu’il ne risquait pas de la comprendre étant donné qu’elle ignorait qui se cachait derrière cette apparence de corbeau. D’un geste d’autant plus énervé, elle frotta à nouveau l’endroit que l’oiseau venait de salir, et laissa retomber l’éponge dans le seau avant de faire le tour de la voiture pour s’approcher de la portière au dessus de laquelle le corbeau était toujours posé. D’un nouveau geste de la main, elle le chassa à nouveau en le gratifiant d’un « aller oust ! » ne trouvant rien d’autre à dire sur le moment. Le regard légèrement scintillant du corbeau ne lui avait pourtant pas échappé, bien qu’elle soit trop énervée pour réfléchir à ce que cela impliquait.

Pourtant si elle avait été calme, elle aurait reconnu instantanément ce regard si caractéristique. Enfin, elle n’avait rien contre les corbeaux a priori, mais celui-là était déjà en train de l’énerver plus qu’autre chose. Il y avait plein d’endroits où se poser, alors pourquoi choisissait-il cette voiture en particulier ? Blue mettait ça sur le compte de son humeur, mais elle aurait franchement juré qu’il essayait de lui mettre les nerfs en pelote. Et s’il continuait comme ça, il allait vraiment y arriver. Par contre ce ne serait pas vraiment une bonne nouvelle pour lui, parce que s’il ne s’en allait pas vite fait, la jolie rouquine allait vraiment tout faire pour qu’il décolle de la carrosserie de la voiture qu’elle était en train de nettoyer.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mar 6 Nov - 17:04

Les idées de Damon venaient toutes seules. Elles arrivaient comme une illumination plutôt qu’en étant le fruit d’une intense réflexion. Il n’avait jamais eu à réfléchir très longtemps pour trouver une idée. C’était une qualité comme un défaut car avoir des illuminations ne formaient pas toujours des éléments solides sur lesquels on pouvait réellement se fier. Mais ce n’était pas comme si la situation actuelle mettait en péril la vie de personnes aux alentours. Là, il s’agissait de l’état d’âme de Blue. Elle n’allait pas provoquer l’apocalypse pour autant, même si elle pouvait être réellement effrayante si jamais elle pétait un plomb. Mais de la à mettre en péril absolument toute l’humanité… C’était un peu fort de café.

Malgré ça, l’aîné des Salvatore n’aimait pas savoir que la jolie rouquine allait mal. Il savait très bien de quelle façon elle avait prise sa remarque alors qu’en fait, c’était plus une tentative d’humour qu’autre chose. Bon, mal choisi, il fallait l’avouer aussi, mais c’était ainsi qu’il était fait et qu’il avait toujours agi. Personne n’ignorait qu’il ne changerait pas après quasiment cent soixante-neuf ans d’existence. Il ne s’en voulait pas d’avoir sorti sa phrase, il regrettait surtout que la jeune femme l’ait si mal pris. Certes, la mauvaise nouvelle l’attristait tout autant qu’elle, mais il ne se laissait pas abattre parce qu’il savait que ce serait plus dur de s’en sortir après et d’envisager autre chose que ce qui était annoncé sur cette lettre.

Blue avait réellement besoin de passer ses nerfs sur quelqu’un. Pour l’instant, c’était sa voiture qui se faisait astiquer et si elle continuait comme ça, Damon avait eu la pensée amusante qu’elle allait finir par retirer la peinture de la carrosserie en continuant de frotter de cette façon. C’était totalement surréaliste car il fallait vraiment frotter à la brosse métallique pour retirer cette peinture, mais s’imaginer la jolie rouquine frottant au point de faire s’effriter la peinture était une image assez drôle. L’idée d’aller l’embêter sous forme de corbeau ne relevait pas du géni, mais il se disait que d’une façon ou d’une autre, c’était un peu de sa faute si elle avait pris la mouche. Du coup, il était normal qu’elle s’énerve une bonne fois pour toute sur lui, mais il la connaissait assez pour savoir que jamais elle ne le ferait.

Une apparence de substitution, c’était tout simplement parfait. En plus de ça, il y avait bien une chose que la jolie rouquine ne savait pas sur le vampire, c’était qu’il pouvait se transformer à volonté en corbeau. Ca lui avait souvent sauvé la vie quand il avait eu besoin de fuir par un autre moyen qu’en utilisant sa célérité vampirique. D’ailleurs, c’était sous cette forme qu’il était arrivé, blessé, chez Blue quelques mois plus tôt. Mais elle n’avait pas eu l’occasion de le voir car il avait repris forme humaine. Du coup, il n’y avait absolument aucune chance qu’elle le reconnaisse, sauf si elle prêtait énormément d’attention, mais étant donné son état… Damon connaissait assez les humains pour savoir qu’ils devenaient partiellement aveugles quand ils avaient une idée en tête ou bien quand ils étaient plongés dans leurs pensées.

Embêter Blue, ça amusait Damon. Du coup, il prenait quand même un certain plaisir à piétiner de ses pattes d’oiseau l’endroit qu’elle venait à peine de laver. Il en croassa même. Ce n’était pas du sadisme, même si ça y ressemblait assez. Disons que c’était juste une façon d’agir pour que la jeune femme se laisse finalement aller à la colère. Ca lui ferait du bien, il n’avait aucun doute là-dessus. Lui-même était de nature à s’énerver assez rapidement, du coup, il s’avait parfaitement ce qui faisait du bien. Il y avait différente façon de se soulager et il en avait exploité plusieurs : planter un pieu dans quelqu’un, tuer quelqu’un, jeter quelque chose à travers une pièce… Bref, il avait plusieurs façons.

S’il avait pu, il aurait souri en la voyant sursauter. L’effet de surprise était là et c’était ce qu’il fallait. Tout le monde s’étonnait de voir un oiseau s’approcher aussi près d’un être humain, surtout que d’habitude, les volatiles étaient du genre à s’éloigner quand ils voyaient un être sur pattes approcher. Mais ce corbeau là n’était pas comme tous les autres étant donné que Damon ne craignait absolument rien de Blue. Elle ne ferait pas du mal à une mouche. Cependant, quand elle se mit à agiter le bras pour qu’il s’en aille, le vampire agit comme n’importe quel oiseau en s’envolant légèrement pour se poser sur le toit de la voiture. Il faillit hocher la tête quand elle déclara qu’il n’avait pas choisi son moment pour venir l’embêter. Oh bien sur que si, il l’avait bien choisi. ? C’était exactement le moment opportun.

Damon la regarda tranquillement frotter à nouveau l’endroit où il s’était ‘promené’ avant d’aller se poser sur le toit de la voiture. Il se fit à nouveau chasser mais cette fois-ci avec le mot typique qui signifiait qu’on voulait qu’on débarrasse le plancher « oust ». Blue le faisait rire. Il croassa à nouveau pour montrer son amusement, même si ce n’était pas forcément compris par tout le monde. Il battit frénétiquement des ailes, mais il ne s’en alla pas pour autant. Il s’éloigna juste de quelques pas, comme ce qu’aurait fait un oiseau normal, même si un oiseau normal n’aurait pas campé là pendant trente ans. Il la regarda astiquer la portière, comme si rien ne s’était passé, mais il n’ignorait pas non plus qu’elle le surveillait de temps à autre en le fusillant du regard. Mais l’aîné des Salvatore restait là, sans bouger. Il sentait qu’il faisait grimper les nerfs de Blue et justement, c’était le but recherché.

Ne restant pas éternellement immobile, il sautilla un peu sur le toit de la voiture avant d’atterrir à nouveau sur le capot pour recommencer son petit manège. Il savait bien que la jolie rouquine finirait par craquer. Cette fois-ci, l’aîné des Salvatore resta sur le capot, ne s’envolant pas à nouveau ailleurs. Au contraire, il fixa la jolie rouquine quelques instants avant de se faire les plumes des ailes comme si de rien n’était et comme si c’était une occupation passionnante et digne d’intérêt. Auparavant, il n’avait jamais fait ça étant donné qu’il n’était pas un vrai corbeau, mais il ne fallait pas oublier qu’il était un parfait comédien et qu’il savait entrer dans la peau des personnages qu’il incarnait.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Dim 25 Nov - 12:52

Lorsqu’elle chassa le corbeau, celui-ci croassa à nouveau, ce qui surprit très légèrement Blue. Les croassements des corbeaux étaient souvent impressionnants dans le sens où le son de ce cri était toujours assez élevé. La jolie rouquine s’éloigna d’un pas lorsqu’il battit des ailes, et le regarda à nouveau se diriger vers le capot de la voiture. Elle leva les yeux au ciel d’énervement, et réapposa son éponge sur la portière, frottant la carrosserie d’un geste énergique du poignet. La jeune femme ne put s’empêcher d’également frotter l’endroit que cet oiseau venait de quitter. Certes, elle n’était pas maniaque au point de vérifier toutes les deux minutes si sa voiture était propre, mais là ce corbeau avait le don de l’énerver.

Quand Blue s’attelait à une tâche, elle avait envie que tout soit parfait. Son côté perfectionniste était donc en train de lui jouer des tours, puisque cet oiseau parvenait facilement à l’agacer en laissant sans cesse des traces de pattes sur sa voiture qui n’avait rien demandé. Elle non plus d’ailleurs n’avait rien demandé, et souhaitait juste qu’on la laisse tranquille et qu’on lui permette de passer ses nerfs pour évacuer son énervement envers les services sociaux qui n’avaient décidément rien compris à la vie. Oui, en cet instant, elle détestait ces gens et ne considérait pas leur avis comme objectif. Ils se basaient sur des choses idiotes pour prendre une décision importante, et ce n’était vraiment pas du goût de Blue.

La jolie rouquine nettoya donc l’endroit que l’oiseau venait de resalir avant d’à nouveau se diriger vers lui. Elle lui jeta un regard noir en le voyant se faire les plumes, comme s’il la cherchait et qu’il essayait de lui faire perdre son sang-froid. Même si elle était très énervée, Blue ne put s’empêcher de remarquer que le corbeau avait un comportement étonnement humain, comme s’il narguait la jeune femme depuis tout à l’heure tout en sachant exactement ce qu’il faisait. C’était pour le moins étrange, mais pour l’instant la jolie rouquine ne pensait qu’à se débarrasser de lui afin de pouvoir se défouler tranquillement sur sa pauvre éponge en la frottant énergiquement sur sa voiture.

- Non mais c’est pas vrai ! Tu ne peux pas aller te poser sur un arbre, comme n’importe quel oiseau normal ?

Cette fois-ci Blue n’attendit pas que l’oiseau daigne aller voir ailleurs. Elle apposa son éponge près de ses pattes et le força à se pousser de là où il était en faisant avancer son éponge vers lui. La jolie rouquine était littéralement en train de fulminer, et ce corbeau allait vraiment réussir à la faire sortir de ces gonds s’il continuait à se comporter de cette manière. D’ailleurs c’était déjà le cas, puisque depuis tout à l’heure elle entretenait une sorte de conversation avec un animal, sans vraiment se demander s’il la comprenait ou non. Elle avait besoin d’extérioriser sa colère, et le fait de s’énerver sur ce corbeau lui faisait du bien même si elle ne s’en rendait pas forcément compte sur le moment.

Cependant, malgré tout ce qu’elle entreprenait pour se débarrasser de lui, l’oiseau tenait bon et ne décollait pas de sa voiture. Refusant une quelconque cruauté envers un animal « innocent », elle se refusait d’avoir des gestes violents envers lui. Cependant il faudrait bien qu’elle trouve un moyen de le faire partir, sinon elle allait vraiment finir par péter un plomb. Une idée pour le moins originale lui vint à l’esprit, voyant qu’aucun de ses gestes actuels n’avait l’air de décider l’oiseau à la laisser tranquille et à aller se faire les plumes ailleurs. La jolie rouquine écrasa l’éponge sur le capot avant de se pencher pour ramasser le seau d’eau claire qu’elle avait posé tout près de la voiture. Elle regarda l’oiseau.

- L’heure de la douche arrivera plus tôt que prévu si tu continues à me narguer.

Oui, Blue était en train de menacer un oiseau de lui envoyer un seau d’eau sur la tête. C’était pour le moins idiot, mais sur le moment elle ne passait pas son temps à réfléchir à ça. Elle avait juste posé le seau devant elle, sur le capot de la voiture. Mais si le corbeau la cherchait encore, elle n’hésiterait pas à soulever celui-ci pour lui envoyer tout son contenu dessus. Un peu d’eau claire ne faisait de mal à personne, même pas à un oiseau. Elle n’était pas assez cruelle pour espérer le faire souffrir avec ça. C’était juste une manière de le faire fuir pour de bon, rien de plus. Jetant un regard de défiance au corbeau, elle attendit une réaction pour savoir si oui ou non elle devrait passer à la vitesse supérieure question menace.

Tout ce qu’elle espérait, c’était que Damon n’était pas en train de l’écouter parler à un oiseau depuis tout à l’heure, sinon il allait vraiment penser qu’il manquait une case à Blue depuis que toute cette histoire d’adoption avait légèrement mal tourné. Mais en ce moment elle était tellement énervée qu’elle n’aurait pas pu s’arrêter de menacer l’oiseau en lui parlant de vive voix, même si elle savait que ce qu’elle faisait manquait vraiment de logique. Parler aux animaux était vraiment la dernière chose qui lui serait venue à l’idée si seulement elle avait conservé ne serait-ce qu’un peu de calme et de contenance. Après ces mois d’attente et de stress, Blue avait besoin d’extérioriser.

Enfin c’était surtout après avoir eu droit à un refus non justifié qu’elle avait ce besoin de crier un bon coup pour pouvoir se poser et penser à une solution. Elle qui avait l’habitude de passer ses nerfs en silence, il semblerait que cet oiseau allait la pousser à changer de façon de faire, en tout cas pour aujourd’hui. Comment était-il possible de rester calme face à ce corbeau qui ne cessait de la chercher depuis tout à l’heure ? Il était vraiment pénible dans son genre, et elle avait toujours du mal à comprendre comment un animal pouvait avoir un comportement aussi humain.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Ven 7 Déc - 16:12

D’une certaine façon, Damon s’amusait réellement à titiller la jolie rouquine tout en salissant un peu les endroits qu’elle avait lavés. Elle avait besoin de ça. Elle avait besoin d’extériorisé un bon coup. Elle n’avait pas voulu le faire sur Damon parce que Blue était vraiment trop gentille et ne souhaitait pas du tout s’en prendre à lui. Or, sous cette forme, elle ignorait qui était réellement le corbeau. Le fait que le vampire pouvait se transformer en un animal, le corbeau donc, était un élément qu’elle ignorait. Tous les vampires ne possédaient pas cette capacité. Il ne fallait pas dire non plus qu’ils étaient peu nombreux car l’aîné des Salvatore en connaissait quelques uns. Ils étaient même assez nombreux en fait.

Cependant, qu’il n’ait jamais révélé ça à la jolie rouquine n’était pas du fait exprès non plus. Il n’avait pas oublié qu’il avait ce pouvoir-là, mais c’était juste qu’il n’avait pas vraiment eu l’occasion de parler ça. Parler des choses qu’apportaient le fait d’être un vampire n’était pas le sujet de conversation qui animait toutes leurs soirées. Parfois, il y avait des questions, de ci, de là qui venaient de Blue, mais ça s’arrêtait là. Et puis, si elle était au courant de tout, ça ne serait pas drôle pour le jour où elle en deviendrait un. Il fallait tout de même garder certaines choses secrètes. Cependant, Damon était certain d’une chose : on pouvait être au courant d’absolument tous les effets que ça faisait d’être un vampire, c’était toujours surprenant de découvrir ça soit même.

Damon n’avait pas pu s’empêcher de sourire intérieurement en la voyant reculer d’un pas lorsqu’il s’était mis à battre des ailes. Il lui avait fallu des années pour agir comme un corbeau normal et surtout beaucoup d’observation sur ses ‘semblables’. C’était vraiment tout un art et aujourd’hui, il pouvait se mêler aux autres corbeaux sans aucun problème et sans qu’on ne remarque la différence. Sauf qu’en cet instant, on ne pouvait pas dire qu’il agissait comme eux. Un corbeau normal serait parti et ça, il était certain que la jolie rouquine l’avait compris, mais elle était tellement énervée que du coup, elle ne cherchait qu’à se débarrasser de lui au lieu de l’observer. Ce qui était plutôt bien parce que comme ça, il réservait l’effet de surprise jusqu’au bout.

Pendant qu’il se faisait les plumes, un nouveau sourire mental se dessina en Damon. Il réussissait parfaitement son truc. Il agissait un peu au feeling, mais il savait qu’il avait eu une bonne idée en faisant ça. Ca allait lui faire du bien. Du coin de l’œil, il la regarda frotter l’endroit qu’il venait de piétiner, histoire de ne pas se prendre un coup par mégarde parce que la jeune femme était capable de tout. Peut-être pas jusqu’à aller faire du mal à un pauvre oiseau inoffensif et qui n’avait rien fait, mais tout de même. Il fallait un minimum de sécurité. D’ailleurs, il avait bien fait de se méfier étant donné qu’elle venait de coller son éponge près de lui. Par réflexe, il fit un petit écart sur le côté. Cependant, il ne s’envola pas. Bien au contraire, il resta sur sa petite parcelle de voiture, adoptant une posture normale.

Damon l’écouta fulminer encore et ça l’amusait. Non pas qu’il était ravi que la jolie rouquine soit énervée, mais il était content parce qu’elle réagissait exactement comme il le voulait. Du coup, son plan fonctionnait et l’aîné des Salvatore était vraiment quelqu’un qui aimait savoir que ses plans allaient dans le sens comme il le souhaitait. C’était comme ça. Quand tout allait de travers, il avait le sentiment d’être impuissant et il détestait cette sensation. Il avait toujours été habitué à gagner sur quasiment tous les plans, du coup, la défaite s’avérait toujours dur. Comme la sensation de se prendre un mur en courant à la vitesse vampirique. Enfin, là, il n’avait jamais douté que son idée fonctionnerait. Il n’allait pas jusque dire que Blue était prévisible, mais grâce à leur lien, il savait peut-être beaucoup plus de choses sur elle et sur ses réactions que les autres.

La jeune femme essaya de le faire dégager, mais il resta, sautillant juste légèrement sur le côté. Il évitait simplement les coups d’éponge. Il l’observa quand elle écrasa rageusement son éponge sur le capot de la voiture. Il fit un léger bond en arrière pour éviter les éclaboussures. Il continua de la regarder quand elle prit le seau d’eau clair. Il la fixa elle, pendant qu’elle le menaçait de lui envoyer toute l’eau si jamais il continuait. Bingo ! C’était exactement ce que Damon attendait : le grand final. Ca allait lui faire du bien d’extérioriser une bonne fois pour toute et elle pourrait passer à autre chose ou bien même essayer de réfléchir correctement. Ce dernier point était le seul que le vampire attendait d’elle.

Il resta immobile pendant qu’elle redéposait le sceau d’eau, mais cette fois-ci sur le capot, pas très loin de lui. Concrètement, pensait-elle réellement que ça allait lui faire peur ? Enfin, logiquement, se prendre un sceau d’eau, n’importe quel oiseau aurait fui et si elle mettait réellement cette menace à exécution, lui aussi s’envolerait. Quand même, il n’était pas fou et il n’allait pas rester planter là pour se prendre de l’eau. Prendre une douche, ce n’était pas le but de Damon non plus. Le temps semblait s’être un peu arrêté pendant que Blue le dévisageait avec un air de défi. Le corbeau resta immobile. Seule une légère brise faisait bouger ses plumes légèrement. Il fixait aussi la jeune femme avant de se remettre à croasser et à s’attaquer aux plumes de sa deuxième aile.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Sam 29 Déc - 19:29

Cette situation était assez bizarre d’un point de vue extérieur, mais Blue était bien trop énervée pour voir qu’il y avait quelque chose d’anormal. Elle ne pensait même plus aux traits si étrangement humains de cet oiseau, et se contentait de le défier du regard, comme pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas du genre à se laisser faire par un corbeau. Blue avait tout simplement les nerfs à vifs depuis ce matin. C’était toute la pression des derniers mois qui retombait et se transformait en énervement chez la jolie rouquine. Voilà pourquoi sa réaction avait été si fulgurante à peine la lecture de la lettre terminée. Elle avait besoin d’extérioriser afin de pouvoir ensuite retrouver un peu de calme.

Donc, même si cet oiseau lui donnait l’impression de la rendre encore plus dingue, il était en train de l’aider. Sans s’en rendre compte, Blue faisait passer sa colère dans le ton de sa voix et dans les gestes énergiques qu’elle avait eus pour tenter de le faire fuir. Toutes ses manœuvres avaient jusqu’ici été sans succès, mais elle espérait bien réussir à éloigner ce satané oiseau, et vite. D’ailleurs, elle avait décidé de le menacer à l’aide du seau d’eau claire qu’elle avait posé sur le capot de la voiture. Blue était loin d’être cruelle avec les animaux, mais celui-là commençait sérieusement à lui mettre les nerfs en pelote. Elle n’avait donc plus qu’une idée en tête : Qu’il décolle ses pattes de sa voiture.

C’était si difficile de la laisser nettoyer sa voiture en paix ? Si Blue n’avait pas eu une telle volonté, elle aurait laissé tomber ce combat et serait partie s’occuper à autre chose à l’intérieur de la pension. Mais elle ne voulait surtout pas passer devant Damon en lui montrant son air furieux, puisqu’il ne pouvait strictement rien à la situation actuelle. Ce n’était pas à lui de ramasser les pots cassés, et de voir Blue fulminer. Et puis, la jeune femme ne comptait pas baisser les bras face à ce corbeau, aussi casse pied soit-il. Elle se contentait pour l’instant de soutenir son regard, si on pouvait dire ça. Malheureusement pour elle, il ne semblait pas décidé à bouger, même s’il semblait avoir compris ce que contenait le seau.

- Va te chercher une branche, et bouge tes pattes de ma voiture !

Même si Blue était une jeune femme, cela ne voulait pas dire qu’elle ne tenait pas à son seul moyen de se déplacer. Bien sûr Damon avait de quoi conduire Blue où elle le souhaitait, mais elle appréciait pouvoir se déplacer par ses propres moyens. Et l’air de rien, sa voiture, elle y tenait. Alors cet oiseau n’avait vraiment rien à faire là, et il n’avait surtout pas intérêt à faire la moindre griffe sur la carrosserie sinon Blue allait vraiment finir par ne plus réussir à garder son calme. Lorsque le corbeau baissa les yeux pour continuer à se faire les plumes comme si de rien n’était, ce fut le geste de trop pour la jolie rouquine. Celle-ci souleva donc le seau à la hauteur de ses épaules, le dirigeant vers le corbeau.

- A ta place, je m’envolerais vite fait.

Blue étant une jeune femme adorable, elle ne comptait évidemment pas verser l’eau pile poil sur l’oiseau. Mais elle comptait la lancer le plus près possible de lui pour qu’il prenne peur et qu’il s’envole enfin. Bien déterminée à impressionner l’oiseau noir, elle fit légèrement reculer le seau vers l’arrière pour pouvoir jeter l’eau avec une certaine force. Vu la trajectoire qu’elle avait rapidement calculée, l’eau allait tomber juste à côté du corbeau et même légèrement le mouiller au passage. Il ne serait pas non plus trempé, mais cette petite douche ne lui ferait aucun mal. Et puis, aux yeux de Blue, il l’avait bien méritée. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas fait preuve de patience, malgré son énervement.

Bon, peut-être qu’elle aurait été encore plus patiente dans d’autres circonstances, mais là Blue considérait que c’était déjà pas mal étant donné la situation difficile dans laquelle elle se trouvait depuis ce matin. Elle avait du mal à comprendre comment Damon parvenait à rester aussi calme, lui qui d’ordinaire était si impulsif. C’était toutefois une bonne chose qu’il ne se laisse pas submerger, sinon Blue n’aurait plus eu aucun point de repère. Le fait que Damon reste si calme l’étonnait, certes, mais cela l’aidait également à ne pas totalement perdre la tête. Il était son pilier, son point de repère. Sans le calme du vampire, la jolie rouquine serait encore dans un pire état.

Enfin, pour en revenir à la situation actuelle, la jeune femme ne quittait pas le corbeau des yeux. Elle réajusta la position du seau avant de le balancer en arrière pour mettre l’eau en mouvement avant de pouvoir la lancer près de cet oiseau si têtu. L’eau était prête à sortir du seau, et Blue espérait bien enfin le faire fuir avec ça. S’il ne bougeait pas – ce qui l’étonnerait fortement – elle ne savait pas du tout ce qu’elle allait bien pouvoir faire ensuite. Dans quelques secondes, la jolie rouquine allait pouvoir voir l’effet qu’avait un seau d’eau froide sur un oiseau, bien qu’encore une fois elle n’était pas assez cruelle pour l’avoir directement visé.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Lun 7 Jan - 17:15

Qui aurait pu croire qu’un corbeau pourrait être aussi têtu et s’accrocher à ce point pour rester au même endroit ? Personne et pas même Damon. Bien évidemment, ça commençait à paraître clair que le corbeau était tout sauf naturel. Il n’y avait pas grand-chose qui le différenciait des autres corbeaux, mis à part qu’il avait des plumes propres. Il n’était pas plus grand, ni plus gros. Seuls les vampires arrivaient à se reconnaître quand ils se croisaient. Allez savoir pourquoi… En même temps, il y avait des animaux qu’on ne croisait pas spécialement dans le coin, comme Stefan, par exemple, qui pouvait devenir un faucon. Où pouvait-on voir un faucon en Virginie ? Nulle part, mis à part à Mystic Falls quand Stefan se décidait à changer de forme.

Cependant, pour pouvoir prendre sa forme animale, il fallait être fort et au mieux de sa forme. Le régime végétarien de Stefan l’empêchait de se transformer en faucon quand il le voulait. Damon, lui, pouvait le faire à volonté, bien que ça mangeait une certaine énergie au bout d’un certain moment. Bien sur, ce n’était pas ces quelques minutes là qui allait le vider, au contraire. Quand il reprendrait sa forme de base, il aurait autant d’énergie qu’avant donc il n’y avait pas à s’en faire. Par contre, la fois où il était arrivé sous forme de corbeau chez Blue après sa morsure, il avait vraiment pris sur ses réserves d’énergie et c’était pour cette raison qu’il avait eu du mal à reprendre forme humaine une fois dans le jardin de la jeune femme.

Enfin pour le moment, il n’y avait pas de quoi s’en faire. Tout ce qui comptait, c’était que Blue extériorise une bonne fois pour toute afin qu’elle puisse réfléchir posément à la situation actuelle. Pour l’instant, elle ne pouvait pas du coup, c’était le seule moyen que Damon avait trouvé pour qu’elle puisse reprendre ses esprits. Et puis, le vampire avouerait bien volontiers qu’il s’amusait un peu. Ca l’amusait d’empêcher la jolie rouquine d’astiquer sa voiture tout en frottant avec énergie la peinture. S’il pouvait parler, il lui aurait sans doute fait remarquer qu’avec un peu plus de force, elle pourrait presque retirer la peinture de la carrosserie et pouvoir s’en payer une nouvelle. Mais il ne pouvait pas parler, donc il gardait ça pour lui, s’amusant de ça, tout simplement.

L’aîné des Salvatore n’était nullement impressionné par la menace de se recevoir un seau d’eau si jamais il continuait à l’asticoter comme il le faisait. Ce n’était pas la première fois qu’il vivrait le même souci qu’un corbeau vivait jour après jour. Du coup, il savait jouer les sots et faire comme s’il ne voyait pas le danger arriver. Sauf que contrairement aux autres corbeaux, il savait anticiper plutôt que de s’envoler à la dernière seconde tout en étant un peu mouillé. Bref, il l’ignora royalement et se fit les plumes de sa deuxième aile. Il savait bien que ça l’énervait de le voir l’ignorer. Donc il continuait. Il pousserait la chose jusqu’au bout et il n’avait pas peur des représailles. Il savait très bien comment fonctionnait Blue. Elle ne lui ferait pas de mal tant qu’il n’irait pas jusqu’au bout de la chose.

Seulement voilà, Damon voulait qu’elle aille jusqu’au bout de la chose. Ce n’était pas du masochisme, loin de là, mais ce serait qu’une fois qu’elle irait au bout de la chose qu’elle serait capable de réfléchir posément à nouveau. Enfin, ce n’était pas parce qu’il était entrain de faire l’andouille qu’il ne réfléchissait pas de son côté. Au contraire, il était sur le point de mettre au point un plan. Un plan infaillible. Jusqu’à présent, l’aîné des Salvatore avait toujours eu des plans qui fonctionnaient. Mais bien souvent, il y avait toujours un abruti qui ne se tenait pas au plan et qui faisait tout foirer. Cependant, la jolie rouquine n’était pas une abrutie, donc il n’y avait pas de raison que ça ne fonctionne pas. Bien au contraire.

A nouveau, elle le menaça tout en lui ordonnant d’aller chercher un autre perchoir. Sauf que Damon n’avait pas envie d’un nouveau perchoir. Le toit de la voiture de la jeune femme était parfait. Il n’y avait rien de mieux et en plus, il avait de la place pour bouger. Pourquoi aller sur une branche étroite et qui risquait de se briser quand on s’avançait vers une brindille fragile ? Un corbeau était un corbeau, mais ils avaient tous un cerveau. Peut-être pas un cerveau humain, comme celui de l’aîné des Salvatore, mais un cerveau quand même. C’était comme proposer à un enfant ce qu’il préférait entre des frites et des haricots verts. C’était tout bénef en fin de compte. Le choix était vite fait.

Ne pas bouger avait décidé Blue à agir. Du coin de l’œil, Damon la vit attraper le seau pour le mettre au niveau de ses épaules. La partie intéressante allait commencer. Il arrêta de se nettoyer les plumes et regarda la jeune femme droit dans les yeux. S’envoler ? Pourquoi faire ? Pour sauver ses plumes ? Pourquoi pas ? Il la vit commencer à balancer le sceau. L’aîné des Salvatore voyait très bien l’eau arriver au bord puis repartir vers le fond. Quand il la sentit prête à lui lancer enfin l’eau dessus, le corbeau s’envola en direction d’un arbre sans chercher à comprendre. Puis au dernier moment, il bifurqua et fonça droit vers la jolie rouquine qui tenait toujours son sceau en l’air, comme si tout c’était déroulée en à peine quelques nano seconde.

Damon savait parfaitement ce qu’il faisait, il n’allait pas se prendre Blue en plein fouet non plus. Il n’était pas idiot. Mais il connaissait assez sa trajectoire pour savoir à quel moment il devait s’arrêter. Quand il arriva à quelques centimètres de son visage, il s’arrêta net et se mit à faire du sur place en battant énergiquement des ailes juste devant elle. Le bout de ses ailes frôlait de temps à autre le visage de la demoiselle avant que celle-ci ne se mette à reculer…

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mer 13 Fév - 17:07

Malgré la menace de Blue, le corbeau ne semblait pas décidé à aller voir ailleurs. Pourtant, n’importe quel oiseau ce serait enfui devant la vue d’un seau rempli d’eau dirigé vers eux. Mais apparemment cet oiseau-là semblait différent. Etrangement différent. Cependant la jolie rouquine était bien trop énervée pour s’en rendre compte, et ne pensait qu’à faire fuir ce corbeau pour pouvoir reprendre tranquillement le nettoyage de sa voiture. C’était apparemment la seule activité capable de lui calmer les nerfs pour l’instant, alors ce n’était pas cet animal qui allait l’empêcher de la mener à bien. Elle avait soulevé le seau jusqu’à le mettre à hauteur de ses épaules, et attendait.

Devant le manque de réaction de l’oiseau, elle commença à faire balancer le contenu du seau d’avant en arrière, lui montrant que le liquide n’était plus qu’à deux doigts de lui tomber dessus s’il continuait à squatter la carrosserie de sa voiture. Cela non plus ne sembla pas le décider à bouger, et Blue se sentit donc obligée de mettre sa menace à exécution. S’il n’y avait rien d’autre à faire, il allait bien falloir qu’elle mouille un peu les plumes de ce satané oiseau. Ainsi, il apprendrait que les humains n’aimaient pas beaucoup qu’on vienne les déranger dans leur tâche, surtout lorsqu’ils étaient déjà énervés à la base. La jeune femme n’avait pas besoin de ce corbeau pour venir l’agacer encore plus.

- Tant pis pour toi.

Blue avait secoué le seau un peu plus fort, et l’eau frôla le bord du seau, libérant même quelques gouttes de celle-ci sur la voiture, lorsque l’oiseau s’envola pour manifestement aller se poser sur un arbre. La jeune femme n’eut pas vraiment l’occasion de savourer sa victoire, puisque le corbeau bifurqua au dernier moment pour foncer vers elle. La surprise la fit faire un léger mouvement de recul, mais il était trop tard pour s’enfuir puisque l’oiseau noir volait bien trop vite. La jolie rouquine n’avait même pas eu le temps de lâcher son seau, puisque le corbeau était arrivé sur elle à une vitesse incroyable, commençant à battre des ailes près de son visage.

L’instinct la poussa à reculer, faisant quelques pas hésitants vers l’arrière. Le seau commençait à se balancer dangereusement, étant bien rempli et commençant à faire souffrir les pauvres bras de la jeune femme. Malheureusement, ses pas en arrière firent qu’elle finit par trébucher sur on ne sait quoi. Elle perdit l’équilibre et retomba sur les fesses, recevant le contenu du seau d’eau en plein visage. L’eau éclaboussa également tout son haut, et Blue retint un cri de surprise tellement celle-ci était froide. Elle respira une ou deux fois très profondément et rapidement, suite au choc thermique qu’elle venait de ressentir. Tout s’était passé tellement vite qu’elle ne comprenait pas ce qu’il était arrivé.

Blue était encore sous le choc, et sa respiration resta rapide pendant quelques secondes, alors qu’elle se passait les mains sur le visage en se redressant légèrement. Elle poussa le seau vide à quelques mètres d’elle, et s’assit sur le sol. Heureusement sa chute n’avait pas été trop dure, et elle n’avait aucune douleur nulle part. Elle n’était pas tombée de très haut non plus, donc c’était normal qu’elle n’ait pas souffert de sa chute. La jolie rouquine se mit à maudire intérieurement l’oiseau alors qu’elle essayait de se remettre de la surprise. Sa peau frissonnait légèrement sous la froideur de l’eau qui avait complètement trempé son haut. Enfin, au moins cette douche froide avait eu le mérite de lui donner une sorte d’électrochoc qui l’avait un peu calmée.

Elle prit une grande inspiration, cherchant le corbeau du regard. Il semblait avoir complètement disparu. Evidemment, ce lâche avait juste attendu de voir Blue s’étaler sur le sol et se prendre de l’eau froide en pleine figure avant de filer. Décidément, heureusement qu’elle était la seule à savoir ce qu’il s’était passé avec cet oiseau. La jeune femme osait espérer que Damon n’avait rien vu par l’une des fenêtres de la pension… Parce que c’était quand même un épisode assez honteux ! A quoi pouvait-elle bien ressembler, trempée et assise sur le sol avec un air toujours surpris ? Elle n’osait même pas l’imaginer. Au lieu de se redresser, Blue resta assise quelques secondes sur le sol en fixant un point invisible.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Dim 3 Mar - 16:48

Damon connaissait Blue sur le bout des doigts depuis le temps qu’ils étaient ensembles et depuis qu’elle était son humaine. Il ne connaissait personne d’autres qu’elle aussi bien. Il fallait dire aussi que le lien qui existait entre eux aidait beaucoup dans cette histoire. Est-ce que s’il n’y avait pas eu de lien entre eux, ils se seraient connus aussi bien ? Il n’en savait strictement rien, mais en tout cas, il était satisfait de ce qui existait entre eux. C’était vraiment un avantage que personne ne possédait. Ou alors très peu car généralement, les vampires qui prenaient des humains ne survivaient pas aussi longtemps que la jolie rouquine étant donné que la relation qu’ils avaient sortait de la normale. L’aîné des Salvatore était un champion quand il s’agissait de se distinguer des autres. Il n’aimait pas faire comme les autres, même si au départ, il ignorait totalement que prendre la jeune femme comme humaine l’emmènerait sur cette voie-là.

A aucun moment il n’avait craint qu’elle lui envoie le sceau d’eau dessus. Elle devait trouver bizarre que ce corbeau noir s’obstine à rester sur la voiture, mais elle était trop bouleversée par la lettre de l’orphelinat qu’ils avaient reçu que du coup, elle ne s’en rendait pas vraiment compte. Du coup, elle s’obstinait à vouloir le faire partir, encore et encore. Le vampire, étant ce qu’il était, la poussa réellement à bout jusqu’à ce qu’elle attrape le sceau et lui envoie une légère gerbe d’eau dessus. Par chance, Damon l’évita en s’envolant. Heureusement que sous sa forme d’oiseau, il conservait ses capacités vampiriques pour ce qui concernait la réactivité. Il avait un plan bien défini en tête. En même temps, c’était Damon, et il avait toujours un plan dans n’importe quelle situation, même les plus désespérées. Combien de fois il avait sauvé les fesses des gens in-extremis grâce à ses plans qui lui venaient rapidement en tête. Mais rarement on lui avait témoigné de la gratitude. M’enfin, il ne courrait plus après au bout de cent soixante-huit ans d’existence.

Faisant comme s’il s’envolait en direction de l’arbre, l’aîné des Salvatore bifurqua rapidement et fonça droit sur la rouquine qui tenait toujours le sceau d’eau. Elle n’avait guère eu le temps de le lâcher étant donné que l’oiseau fut trop rapide pour elle. Il la vit reculer alors qu’il s’arrêta brusquement juste en face d’elle, battant frénétiquement des ailes pour conserver son équilibre et aussi pour lui faire peur. Le vampire remarqua le sceau d’eau qui commença à menacer jusqu’à ce que Blue perde son équilibre et ne se retrouve à terre, assise sur les fesses et trempée de haut en bas. Damon retourna se percher sur le toit de la voiture et la regarda reprendre sa respiration qui s’était légèrement coupée avec l’eau froide. En attendant qu’elle reprenne ses esprits, il s’envola à nouveau, mais cette fois-ci, il se posa juste en face de la demoiselle, sur le sol. Il attendit patiemment qu’elle capte qu’il venait de se poser à côté d’elle avant de reprendre sa véritable apparence.

Sous les yeux de Blue, le corbeau se transforma en l’aîné des Salvatore, qui était accroupi juste en face d’elle. Il riait en la voyant ainsi. Oui, il était fier de sa connerie. Au moins, la jolie rouquine était moins sur les nerfs maintenant qu’elle avait pu le faire sur lui. Ce qu’il venait de faire était digne du gamin qu’il avait été quand il était encore humain et qu’il s’amusait à embêter les filles en les poussant dans le lac quand celles-ci souhaitaient simplement faire tremper leurs pieds pour savourer la fraicheur de l’eau. C’était la première fois que Damon révélait son pouvoir de transformation à Blue. Après tout, il faudrait bien qu’elle le sache un jour, non ? Il n’avait pas vraiment prévu de lui montrer comme ça, mais l’occasion s’était formée de cette façon donc autant faire les choses jusqu’au bout. Il avait cessé de rire mais un sourire était définitivement collé sur son visage quand il replaça une mèche de cheveux orangée à sa place. L’air ébahit de la jeune femme l’amusait.

« Je crois que le corbeau est victorieux, non ? »
demanda-t-il avec ce sourire en coin qu’il abordait si bien.

La jolie rouquine était trempée de haut en bas et le vampire ne put s’empêcher de la détailler de haut en bas, regardant un peu plus fixement son t-shirt qui laissait entrevoir le dessin de son soutien-gorge. Il releva par la suite son regard pour le plonger dans celui de la rouquine qui était toujours assise sur le sol. La pension était tout de même bien pensée car si elle avait été au même niveau que toutes les autres maisons du quartier, absolument tous les voisins auraient pu voir le corbeau devenir l’aîné des Salvatore. Mais si ça avait été le cas, Damon n’aurait pas fait ça. Il n’était pas fou au point de révéler à tout le monde qu’il n’était pas humain. Il y avait des règles à respecter et malgré son esprit rebelle, le vampire les respectait un minimum. Mais là, il savait pertinemment qu’il pouvait le faire car personne ne le verrait. Du coup, il ne risquait rien.

« Tu ne t’es pas fait mal au moins ? »

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mar 12 Mar - 12:36

Silencieuse, assise sur le sol en regardant dans le vide, Blue semblait être complètement ailleurs. En réalité, ce choc l’avait complètement calmée, même si intérieurement elle en voulait à ce satané oiseau de l’avoir fait tomber de cette manière sur le sol. Elle baissa les yeux sous son t-shirt, qui était complètement trempé par l’eau du seau entier qui venait de se déverser sur elle, et soupira d’un air résigné. Un oiseau avait eu raison d’elle. La jeune femme s’était fait avoir par un simple corbeau qui avait manifestement décidé de faire passer un sale quart d’heure aux humains. Blue releva les yeux lorsque le corbeau vint se poser près d’elle. Elle s’apprêta à se relever pour le chasser, mais fut devancée.

Blue ouvrit des yeux ébahis lorsque l’oiseau noir se transforma en… Damon. Elle avait lu quelque part que les vampires pouvaient se transformer à volonté une fois qu’ils maîtrisaient bien leurs pouvoirs, et qu’ils avaient chacun leur propre forme animale. Mais jamais elle n’avait vu celle de Damon. A vrai dire il était le premier vampire qu’elle voyait se transformer de cette manière, si bien qu’elle avait fini par croire que cette histoire de forme animale n’était rien d’autre qu’une mauvaise blague. Sa bouche s’entrouvrit pendant que l’aîné des Salvatore se rapprochait d’elle en riant, replaçant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Elle croisa les bras d’un air boudeur lorsqu’il lui fit remarquer que le corbeau avait gagné.

- C’est pas drôle du tout !

Seulement, rien que le fait de prononcer cette phrase commença à la faire sourire, surtout lorsqu’elle vit le vampire la détailler attentivement. Blue décroisa les bras juste au moment où il posa son regard sur son t-shirt devenu légèrement transparent à cause de l’eau. Elle lui envoya une légère tape sur l’épaule en tentant de garder sa moue de petite fille vexée, mais son sourire ne demandait qu’à apparaître sans être retenu. Finalement, Blue ne put s’empêcher de pouffer de rire devant la situation. La jeune femme plongea son regard dans les yeux bleu azur de Damon lorsqu’il lui demanda si elle allait bien, et si la chute de l’avait pas blessée. Blue secoua la tête.

- Oh si, je me suis fait tellement mal, tu n’as pas idée. Je crois que je ne pourrai plus jamais marcher à cause de toi.

Pour une fois, Blue avait réussi à masquer son sourire et à garder un air tout à fait sérieux. Elle avait même presque donné l’impression d’être fâchée sur le vampire. Mais cela ne dura que quelques secondes, le temps d’instaurer un doute chez l’aîné des Salvatore. Elle lui sourit ensuite, s’appuyant légèrement sur l’épaule de Damon pour se relever. Elle passa ensuite les mains sur son short, enlevant la poussière qui s’y était déposée suite à sa chute. C’était toutefois peine perdue, ses vêtements finiraient directement à la lessive après tout ça. Elle déposa un léger baiser sur le front du vampire une fois qu’il se fut redressé, passant ensuite ses mains dans son dos en ne le quittant pas des yeux.

Même si ce n’était pas la manière la plus courante de calmer quelqu’un, Damon avait plutôt bien réussi sa mission. Quelques minutes auparavant, Blue était une véritable boule de nerfs, et là elle se sentait complètement sereine. Bien que trempée jusqu’aux os. Elle offrit un nouveau sourire au vampire avant d’à nouveau baisser les yeux sur ses vêtements. Blue secoua légèrement son t-shirt, comme si elle avait voulu le faire sécher rien qu’en le faisant bouger de cette manière. Elle n’avait pas le choix, il allait falloir qu’elle aille se changer, parce qu’elle avait une idée en tête. C’était d’aller à l’orphelinat pour essayer de les faire changer d’avis.

- Il va falloir que j’aille me changer. Dommage, tu ne verras donc plus rien à travers mon t-shirt.

La jolie rouquine lui offrit un sourire en coin digne de ce nom, lui montrant qu’elle l’avait bien vu lorsque son regard s’était un peu éternisé sur elle un peu plus tôt. Non pas que ça la gênait, que du contraire. Mais après tout ce temps passé ensemble, Damon savait à quel point la jeune femme aimait le taquiner à propos de tout et rien.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Ven 15 Mar - 10:00

Damon ne s’attendait pas vraiment à ce que Blue se retrouve ainsi sur le sol en se recevant toute l’eau du sceau sur elle. En fait, il s’attendait plus à ce qu’elle recule d’une bonne distance pour s’éloigner de lui. Comme quoi, il avait beau préméditer tout un tas de truc, tout n’allait pas toujours dans son sens à lui donc il fallait savoir faire avec. Enfin là, ce n’était pas vraiment grave comme chose. Bien au contraire. C’était juste un peu surprenant, même si la plus surprise des deux était la jolie rouquine qui en était restée assez bouche bée d’ailleurs. Le corbeau avait gagné sur un humain, et ça, ça ne se voyait vraiment pas tous les jours. Enfin, quand on savait que le corbeau était Damon, il n’y avait pas trop de mal étant donné que les volatiles étaient relativement craintifs en règle générale.

L’air ébahi de la jeune femme contribua à son amusement quand il se mit à rire en lui replacer une de ses mèches de cheveux orangés derrière l’oreille. Il lui fit clairement savoir que c’était lui qui avait gagné, sans parler de lui indirectement. L’aîné des Salvatore ne considérait pas vraiment sa transformation en corbeau comme étant une partie de lui-même. C’était un point de vue assez étrange étant donné que le corbeau, c’était bel et bien lui, mais il voyait ça plutôt comme un deuxième lui avec exactement la même façon de pensée. Un peu comme un Dr Jeckyll et Mister Hide mais ce Hide-là était parfaitement identique à Damon au niveau du mental. Les autres vampires considéraient ce don-là comme un pouvoir en plus contrairement à lui, même si dans un sens, devenir un corbeau avait été utile à certains moments.

Blue prit une mine boudeuse tout en croisant les bras pour intensifier ses dires comme quoi ce n’était pas drôle. Mais il ne lui fallut pas longtemps avant de se remettre à sourire. Le vampire savait qu’elle ne disait pas vraiment vrai. Certes, c’était surprenant de se retrouver là, assis par terre à cause d’un oiseau qui savait faire face à des humains, mais était-ce une raison pour faire réellement la tête ? Bien sur que non. Et puis dans un sens, il fallait reconnaître que Damon l’avait aidé car elle avait réussi à exprimer toute sa colère et à la laisser ressortir pour à présent être capable de réfléchir correctement et sans s’emballer. C’était exactement ce que l’aîné des Salvatore voulait faire donc pour lui, c’était une mission accomplie, même si pour ça il avait fallu qu’elle se prenne un sceau d’eau sur la tête.

« Moi je trouve ça assez marrant » répondit-il tout simplement.

Il valait mieux en rire qu’en pleurer de toute façon. Et puis ça ne servirait à rien d’en pleurer. Etant donné la manière dont Blue s’affichait devant lui (même si c’était de sa faute, il fallait le reconnaître), Damon ne put s’empêcher de la détailler de haut en bas, surtout quand elle décroisa les bras. Quand la jolie rouquine remarqua qu’il était entrain de fixer un peu plus longuement au niveau du haut de son t-shirt, il se reçu une tape sur l’épaule. Le vampire releva donc les yeux vers elle. La voir lutter pour garder un air boudeur était assez amusant en fait. Surtout que pour le coup, elle n’avait pas du tout l’air crédible. Comme dans tous les couples, Damon et Blue rencontraient des sujets où ni l’un, ni l’autre, ne possédait le même point de vue, du coup, il arrivait à la jeune femme de bouder étant donné que Damon ne démordait pas. Même si ce n’était jamais longtemps, la jeune femme était plus crédible qu’en ce moment.

Finalement, le rire de Blue s’échappa de ses lèvres et l’aîné des Salvatore ne put empêcher un sourire venir se dessiner sur ses lèvres. C’était communicatif. Quand la jolie rouquine allait bien, en règle générale, il allait bien aussi. Bien sur, ils n’avaient pas toujours la même humeur car ils ne vivaient pas toujours les mêmes choses quand ils étaient chacun de leurs côtés, mais la présence de l’autre atténuait, généralement, les mauvais ressentis. Au bout de quelques secondes, il lui demanda si elle s’était faite mal en tombant. Ce n’était qu’une petite chute, mais parfois, les petites chutes pouvaient faire très mal. Qui n’avait pas simplement trébuché pour finalement se casser quelque chose ? Parfois, il suffisait vraiment de peu. Mais Damon connaissait déjà la réponse qu’elle allait lui fournir.

Sauf qu’en fait, quand elle se mit à hocher positivement la tête, celle du vampire se pencha légèrement sur le côté. Apparemment, il ne connaissait pas si bien la réponse que ça. Pourtant, si elle avait vraiment mal, il devrait le savoir, non ? Un instant de doute s’installa en Damon qui ne savait pas vraiment quoi penser de la réponse de Blue. Devait-il y croire ou pas ? Elle avait une mine tellement sérieuse que c’était dur de se dire, finalement, si oui ou non, elle s’était faite mal comme elle l’affirmait. Il s’apprêta à lui demander si c’était vrai, mais elle le devança en se mettant à sourire. Là, il n’y avait plus de doute possible, elle n’avait rien. L’aîné des Salvatore lâcha un soupire et leva les yeux au ciel tandis qu’elle se relevait en s’appuyant sur lui. Il se releva à son tour pendant qu’elle frottait ses vêtements, chose bien inutile étant donné qu’ils étaient trempés.

« On ne t’a jamais dit que ce n’était pas beau de mentir ? » demanda-t-il pendant qu’elle passait les mains dans son dos.

C’était un peu le comble que ce soit lui qui dise ça étant donné qu’il avait souvent usé du mensonge. Déjà rien que quand il s’affichait comme un humain normal en ville, c’était déjà du mensonge. La vie d’un vampire n’était que mensonge en réalité. Mais c’était nécessaire si on souhaitait s’intégrer dans une société et y vivre comme on le souhaitait. Cependant, ça n’empêchait pas Damon de dormir la nuit, quand il dormait, donc est-ce que ses mensonges l’empêchaient de vivre ? Absolument pas ! Et puis, il y avait des fois où il disait la vérité et personne ne le croyait. Ca surprenait toujours les gens quand ils se rendaient compte que l’aîné des Salvatore n’avait pas menti. D’accord, il n’avait pas un passé blanc comme neige, bien au contraire, mais il avait toujours eu ses propres raisons.

Blue exprima son désir d’aller se changer et dans un premier temps, le vampire hocha la tête, assez distraitement. Cependant, la suite des paroles de la jeune femme le ramenèrent plus ou moins à la réalité. Il n’ignorait pas qu’elle avait remarqué son regard sur son t-shirt un peu plus tôt. Et de toute façon, l’intention de Damon n’était pas de se cacher. Il n’y avait rien qu’il ne connaissait pas déjà, donc ça ne servait à rien de jouer les timides et faire semblant de rien. Et puis, même la jolie rouquine ne se privait pas quand il s’agissait de lui. Un sourire en coin se dessina sur les lèvres du vampire. Dans un sens, elle avait raison, elle devait se changer étant donné qu’elle était trempée. Surtout que le temps n’était pas encore assez chaud pour pouvoir se balader avec des vêtements trempés.

« Sauf si c’est moi qui te change » dit-il d’une voix relativement basse à son oreille.

Il l’attrapa, la portant ainsi comme on portait une princesse et se dirigea vers la porte d’entrée de la pension.

« Et étant donné que tu ne peux plus marcher à cause de moi, il est normal que je te porte »
ajouta-t-il le plus simplement du monde en offrant à Blue un sourire dont lui seul avait le secret.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Sam 30 Mar - 8:38

Damon venait encore d’avoir un exemple du caractère extrêmement variable et modulable de Blue. Une minute elle pouvait être comme six pieds sous terre, et pourtant être en train de rire la seconde suivante. Généralement, on appelait ça avoir un caractère lunatique, mais la jolie rouquine n’aimait pas beaucoup cette appellation. C’était comme si ce mot était forcément teinté de quelque chose d’extrêmement négatif, alors que dans des situations comme celle qu’ils vivaient c’était plutôt une bonne chose que Blue puisse changer d’humeur du tout au tout en à peine quelques secondes. Cela se révélait parfois être un point très positif de sa personnalité, et c’était pourquoi elle n’aimait pas que cela soit vu uniquement du côté négatif ; comme s’il s’agissait d’une tare.

La jeune femme eut une envie pressante de tirer la langue à Damon lorsqu’il avoua qu’il trouvait la situation plutôt amusante, mais elle était bien trop concentrée sur son rôle de boudeuse pour se laisser aller à la rigolade. Bon, évidemment, face au vampire, ce petit jeu n’avait pas duré très longtemps et elle avait fini par éclater de rire devant son état. Elle soupira légèrement en regardant ses vêtements, non mécontente de ne pas avoir sorti ses plus belles tenues. Lorsque Blue fut relevée, Damon la taquina sur le mensonge qu’elle lui avait sorti quelques secondes plus tôt, et auquel il avait apparemment presque cru. C’était à croire qu’elle avait un réel talent lorsqu’elle le voulait. Blue lui sourit en coin.

- Ce n’est pas de ma faute si tu déteins autant sur moi.

C’était encore une illustration de la répartie de Blue, ou de sa manière de renvoyer immédiatement la balle à quelqu’un. Heureusement, lorsqu’il s’agissait de Damon, ce n’était que de la pure taquinerie. Il n’y avait jamais rien de méchant dans ce qu’elle disait, même pas quand ils se disputaient. Depuis leur prise de tête qui avait abouti sur une séparation, Blue faisait très attention à ce qu’elle disait, même dans des moments d’énervement intense. Elle savait que la colère pouvait faire dire n’importe quoi, y compris des choses qu’on ne pensait pas. Et leur dispute lui avait montré à quel point les retombées pouvaient être dramatiques. Au moins, ils avaient tous les deux tiré une leçon de ce triste épisode.

Même s’il faisait une température assez douce, Blue fit remarquer à Damon qu’elle allait devoir aller se changer pour ne pas devoir se balader avec des vêtements trempés. La température était encore trop fraîche pour se permettre une telle chose. Elle en avait profité pour le chercher une fois de plus, en lui faisant comprendre qu’elle avait très bien remarqué son regard sur elle. Seulement, la jolie rouquine ne s’attendait pas à la réplique que l’aîné des Salvatore lui sortit. Elle avait beau le connaître presque sur le bout des doigts, parfois il disait ou faisait des choses plutôt inattendues. La jeune femme se mordilla inconsciemment la lèvre inférieure en souriant.

- C’est assez tentant… Mais j’ai autre chose en tête.

Même si Blue ne tardait jamais à réagir à ce genre d’invitation, elle comptait se forcer à y résister au moins pour cette fois. Pourtant elle n’avait pas vraiment envie d’y résister, mais il le fallait, puisqu’elle avait en tête de se rendre à l’orphelinat et d’y entraîner Damon avec elle pour qu’ils puissent utiliser la ‘manière forte’ avec eux. Ce n’était pas très honnête de se servir de dons vampiriques pour avoir ce qu’on voulait, mais puisqu’il n’y avait apparemment que cette solution-là… Blue était prête à le demander à Damon. Elle passa ses bras autour du cou du vampire lorsqu’il la prit dans ses bras pour la porter, et lui rendit son sourire en écoutant ce qu’il avait à nouveau à lui dire sur son mensonge.

- Je ne peux plus marcher, mais je peux encore parler ! Je ne t’avais jamais vu sous cette… forme. Tu ne te transformes pas souvent, j’imagine ?

En disant qu’elle avait autre chose en tête, c’était aussi à ce genre de questions que Blue faisait référence. Enfin, pour être tout à fait honnête, les questions c’était plutôt pour s’aider à résister à Damon. Elle n’avait en fait jamais essayé de contourner ses avances, et elle ne savait donc pas comment s’y prendre. Ce serait une première pour la jolie rouquine, même si elle ne savait pas encore comment elle allait se débrouiller pour ne pas craquer face au vampire de ses rêves. La preuve, c’était qu’il n’avait fait que prononcer quelques mots pour la perturber, étant donné qu’au lieu de se concentrer sur ces questions elle essayait surtout de sortir toutes ces idées de son esprit.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mer 10 Avr - 16:45

Même si en règle générale Blue était assez lunatique sur les bords, pour le coup, Damon aimait se dire que cette fois-ci, c’était grâce à lui si cette fois-ci elle n’était pas au plus mal. Après tout, il avait fait en sorte qu’elle calme ses nerfs en s’en prenant à lui, même si jusqu’à ce qu’il se transforme devant elle, elle n’avait eu aucune idée de qui était le corbeau. Cependant, il était sur que si elle n’avait pas été aussi énervée contre lui, elle aurait remarqué que le volatile c’était lui. Après tout, Stefan arrivait à le reconnaître quand il se plantait devant lui sous sa forme de corbeau et Blue était la deuxième personne à le connaître aussi bien du coup, elle aurait pu. Mais quelque part, c’était tant mieux qu’elle ait été trop en colère pour le remarquer parce que sinon, il n’aurait pas pu la mener là où il voulait.

Il ne s’était pas vraiment attendu à ce qu’elle se retrouve avec un sceau d’eau sur elle, mais ça avait un peu contribué à rendre comique la scène qui se déroulait. Il comprenait totalement ce qu’elle pouvait éprouver à propos de cette réponse qu’on leur avait donné, mais son ressentiment l’empêchait de réfléchir correctement. Du coup, il avait trouvé un moyen pour arranger tout ça. Certes, il y avait d’autres méthodes, mais aller embêter la jolie rouquine jusqu’à ce qu’elle se soit totalement défoulé en était une bonne. C’était une idée que Damon nota dans sa tête pour une prochaine fois où il y aurait besoin. Heureusement qu’une situation comme celle-ci, ce n’était pas tous les jours parce que sinon, l’aîné des Salvatore aurait pété un boulon depuis bien longtemps. Certes, il s’était lui-même converti en pilier pour la jeune femme, mais lui aussi avait des limites.

Le vampire ne pouvait pas donner totalement tord à la jolie rouquine qui affirmait qu’il déteignait sur elle. Après tout, quand on vivait quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec quelqu’un, c’était dur de faire autrement. Est-ce qu’elle déteignait sur lui, elle aussi ? C’était possible. Il ne voyait pas trop en quoi, mais peut-être que quelqu’un d’extérieur pourrait dire ce que Damon avait hérité de Blue. Le mensonge, l’aîné des Salvatore le manipulait avec brio. Après tout, quand on était un vampire, c’était dur de ne pas avoir un long passé derrière soit basé sur le mensonge. Déjà, rien que de se faire passer pour un humain aux yeux des autres, c’était un mensonge. Et un mensonge qui durerait pendant des années encore. Rares étaient les gens qui avaient su que Damon n’était pas aussi humain que ça. Moins les gens le savaient, mieux c’était. Il fallait assurer ses arrières à tout moment.

« Il va falloir que je remédies à ça, alors. »

Damon n’était pas du genre à vouloir que les autres deviennent comme lui. Certes, il n’avait pas honte de ce qu’il était, mais il n’avait pas forcément envie que Blue devienne une menteuse. Bien sur, le jour où elle deviendrait un vampire, elle serait contrainte de faire comme chacun d’entre eux. Mais il était déterminé à faire en sorte que malgré tout, elle ne change pas tant que ça. Lui n’avait pas vraiment changé, ses émotions s’étaient simplement décuplées, si bien qu’il avait fait taire son humanité. Du coup, il était devenu aussi pourri que la moyenne, mais s’il pouvait faire en sorte que la jolie rouquine reste telle qu’il l’aimait, il le ferait. Et puis, peut-être qu’elle ne voulait pas savoir ce que ça faisait de ne rien ressentir parce que ne rien ressentir, c’était aimer personne et ne penser qu’à sa pomme.

Blue exprima son envie d’aller se changer parce qu’elle ne pouvait pas rester trempée comme elle l’était actuellement. Damon ne voyait absolument aucun inconvénient à ce qu’elle reste comme ça, mais bon. Quand elle lui fit remarquer qu’il ne pourrait plus observer ses courbes féminines une fois qu’elle se serait changer, il n’avait pas pu s’empêcher qu’il pouvait tout aussi bien être celui qui la changerait, comme ça, il pourrait toujours regarder. Mais elle lui répondit qu’elle avait autre chose en tête et il ne put s’empêcher d’arquer un sourcil. L’aîné des Salvatore pouvait être très curieux quand on arrivait à captiver son attention et la jeune femme arrivait quasiment toujours à faire en sorte qu’il s’intéressait à ce qu’elle disait quand elle commençait à parler par énigme.

« Autre chose ? »

Il l’avait attrapé afin de la porter, expliquant son geste par le fait qu’elle avait affirmé qu’elle ne pourrait plus marcher avant un bon moment. Et puis, elle n’avait pas le choix de toute façon puisque quand il avait une idée dans la tête, c’était dur de l’en faire changer. A moins d’user de tous les arguments possibles et inimaginables. Mais dans cette situation, pourquoi est-ce que la jolie rouquine lui demanderait de la poser ? Il ne voyait absolument aucun argument qui vaudrait le coup pour qu’il la lâche. La jeune femme lui fit tout de même remarquer que même si elle ne pouvait plus marcher, elle n’avait aucun souci à la langue qui lui permettait de parler. Un sourire en coin se dessina sur les lèvres de Damon. Ca, c’était clair que rien ne pourrait l’empêcher de parler.

Comme il avait pu l’imaginer, le voir sous forme de corbeau avait attisé la curiosité de Blue qui lui posa une première question. Savait-elle que les vampires étaient capables de se transformer en animaux ? Damon n’en savait rien car il ne lui avait jamais posé la question. Ce qui était plutôt normal étant donné qu’ils n’avaient jamais parlé de ça auparavant. Ils avaient parlé de pas mal de chose, sauf de ce point-là. Ce qui était assez avantageux, sinon le vampire n’aurait pas pu faire ce qu’il venait de faire et Blue ne s’en serait jamais pris à lui comme il l’espérait parce qu’elle se refusait de s’en prendre à lui, même si ce qu’il avait pu dire un peu plus tôt dans la pension l’avait vraiment vexé.

« Non, pas souvent. Mais c’est utile quand il faut fuir ou quand on est blessé. D’ailleurs, je suis déjà venu chez toi sous cette forme, mais tu dormais. »

Ce n’était pas vraiment une partie de plaisir de se souvenir de la fois où il avait débarqué chez elle après que Tyler l’ait mordu. Mais c’était la seule fois où il était venu chez elle sous cette forme. Pouvoir se transformer en un animal était vraiment un plus pour les vampires. Surtout que le but était d’éviter de révéler à trop de gens en quoi on se transformait parce que ça pouvait tomber dans l’oreille d’une personne mal intentionnée. Disons juste que l’aîné des Salvatore gardait cette information pour lui comme élément de surprise. Ca faisait toujours tomber les gens de haut quand ils avaient affaire à un être qui prenait subitement une autre apparence.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mar 23 Avr - 16:10

Même si la jolie rouquine n’avait rien dit, pour une fois elle n’était pas tout à fait d’accord lorsque Damon disait qu’il allait devoir remédier au fait qu’elle lui ressemblait de plus en plus. La jeune femme aimait justement constater que quelques traits de caractère du vampire qu’elle aimait se retrouvaient également chez elle. Mais d’un côté, elle comprenait très bien ce que Damon avait voulu dire en lui faisant remarquer qu’il faudrait surveiller tout ça. Elle n’avait jamais vu l’aîné des Salvatore dans ses pires moments, mais elle savait de quoi il était capable lorsqu’il était en colère. C’était surtout ce côté de sa personnalité que Damon ne voulait pas retrouver chez Blue.

De toute façon, Blue n’avait pas eu le temps de ‘protester’, puisque le vampire venait de lui demander à quoi d’autre elle pouvait bien être en train de penser dans un moment pareil. Après tout, il la connaissait assez pour savoir que dès que le vampire commençait à faire des sous-entendus, la jeune femme ne résistait pas bien longtemps. Et pourtant, là, elle était fixée sur une autre idée, ce qui intriguait forcément Damon. Avant de lui répondre, elle posa une question qui lui brûlait les lèvres. Elle voulait savoir pourquoi elle n’avait jamais vu le vampire sous sa forme animale, alors qu’elle savait presque tout de lui. Elle hocha la tête à la réponse du vampire, et montra quand même son étonnement suite à sa révélation.

- C’est bizarre, d’habitude, je sens toujours ta présence. Même dans mon sommeil.

S’il lui disait qu’il était venu chez elle sous forme de corbeau, et qu’elle dormait, c’était qu’elle ne s’était pas réveillée à ce moment-là. Si cela avait été le cas, elle aurait le souvenir d’avoir vu un oiseau posé sur le rebord de sa fenêtre, ou bien posé près d’elle. Même si toutes ces explications piquaient la curiosité de la jolie rouquine à vif, elle n’en oubliait pas pour autant que Damon lui avait posé une question sur ces ‘autres choses’ qui occupaient son esprit. Cependant, comme elle ne savait pas trop comment lui demander d’user de ses pouvoirs d’hypnose pour qu’ils puissent adopter la petite Kathleen, elle ne disait rien pour l’instant.

Blue mit pied à terre lorsqu’ils arrivèrent dans la chambre. Elle aimait bien être dans les bras du vampire, mais il fallait vraiment qu’elle pense à se changer, parce que ses vêtements humides commençaient tout doucement à la faire frissonner. Et prendre froid quand la température extérieure commençait à peine à s’adoucir, cela aurait été dommage. La jolie rouquine voulut retirer son haut, mais sa main s’arrêta alors qu’elle venait seulement de se refermer sur le bord du tissu. Un léger sourire d’amusement s’était imprimé sur ses lèvres. En fait, avec les idées que Damon venait de semer dans l’esprit de la jeune femme, elle ne se voyait pas retirer ses vêtements devant lui et lui résister en même temps.

- Et ton frère, il se transforme en quoi ?

Les questions, le meilleur moyen qu’avait trouvé Blue pour éviter de montrer à Damon qu’elle était fortement déstabilisée par sa proposition de lui changer ses vêtements lui-même. Cependant, elle connaissait Damon par cœur, et elle savait qu’il n’était pas dupe. Changer de sujet ne suffirait pas pour lui cacher ce à quoi elle était réellement en train de penser. D’ailleurs, même si la peau de Blue frissonnait de plus en plus, elle ne s’était toujours pas décidée à retirer les morceaux de tissus humides qui couvraient encore sa peau ; ce qui montrait bien à quel point elle avait peur de ne plus pouvoir avoir de conversation sérieuse avec Damon si elle se laissait distraire.

Et puis, elle devait encore lui exposer son idée au sujet de l’adoption de Kathleen. C’était une idée assez malhonnête, en somme, mais Blue ne pouvait tout simplement pas se résoudre à laisser ce bébé être placé dans une autre famille. Elle avait promis de veiller sur elle, et pour ça il fallait qu’elle devienne elle-même sa mère adoptive. Sans ça, comment allait-elle pouvoir protéger cette petite fille du monde extérieur ? Même si la jeune femme savait que cette solution était loin d’être la plus sage, elle n’en voyait aucune autre pour l’instant. Et si Damon acceptait, au moins elle était certaine que Kathleen pourrait venir vivre avec eux à la pension.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mer 24 Avr - 17:17

Au fond, c’était dans l’ordre des choses que Damon commence à déteindre sur Blue puisqu’ils vivaient ensemble. C’était en côtoyant souvent les mêmes personnes qu’on changeait petit à petit et de façon inconsciente sans pour autant changer sa façon d’être. Cependant, l’aîné des Salvatore n’était pas particulièrement inquiet quant au fait de partager certains traits de caractère avec la jeune femme parce que même s’il déteignait sur elle, il pouvait être certain qu’elle garderait tout de même toute son intégrité d’une façon ou d’une autre. Parce que si c’était l’inverse qui se produisait, cela voudrait dire que la jeune femme n’avait aucune personnalité et ça, c’était faux ! L’aîné des Salvatore était le mieux placé pour le savoir puisque c’était sans aucun doute lui qui la connaissait le mieux dans toute cette histoire.

Si Damon devait s’inquiéter sur ça, se serait quand la jolie rouquine deviendrait aussi détestable que lui pendant un excès de colère. Il avait totalement conscience qu’il n’était pas quelqu’un de facile dans ces moments-là et surtout d’être très borné. Mais il n’y pouvait rien, il était fait comme ça. Disons juste que sur ce point là, il avait hérité du mauvais côté de Guiseppe Salvatore. Bien que physiquement, l’aîné ressemblait à sa mère, niveau caractère, c’était celui du père, mais en bien pire étant donné qu’être un vampire n’arrangeait pas les choses qu’on ressentait. Au fond, c’était pour cette raison que Damon avait souvent été en conflit avec son père alors que Stefan avait toujours été le bon garçon gentil et sans histoire qui n’apportait pas de problème à la maison. Mais personne n’était parfait.

Leur lien devait aussi beaucoup jouer dans un sens car il faisait en sorte que les deux êtres soient encore plus proches que n’importe qui aurait pu l’être jusqu’à présent. Il se souvenait qu’au début, quand Blue et lui venaient de se lier, il n’avait absolument aucune idée de ce qui les attendait. Et depuis lors, même si tous les deux avaient acquis un certain savoir, leur lien continuait parfois de les surprendre parce que quand ils croyaient avoir atteint tout ce qu’un lien pouvait leur offrir, celui-ci trouvait une nouvelle chose à leur montrer. Du coup, c’était à se demander si un jour, ce lien atteindrait le maximum de ses capacités. Enfin pour le moment, la question n’était pas là. La jolie rouquine venait de lui avouer qu’elle avait d’autres idées en tête et quand il lui demanda de quoi il pouvait bien s’agir, Blue garda le silence en lui posant une autre question.

Il savait bien qu’il allait l’intriguer en se transformant juste devant ses yeux. Après tout, la jeune femme était réputée pour être curieuse donc c’était logique qu’à présent, elle pose des questions. Il avait parfaitement conscience qu’il ne s’était jamais montré sous cette forme auparavant et finalement, c’était un mal pour un bien parce qu’il n’aurait pas pu avoir l’effet obtenu quelques minutes plus tôt. Il lui avoua tout de même qu’il était déjà venu chez elle sous cette forme, mais qu’elle dormait. Quand elle lui annonça que même quand elle dormait, elle sentait tout de même sa présence, Damon ne put que hausser les épaules en guise de première réponse parce qu’il n’avait pas d’explication à lui donner. En fait, il en avait bien une, mais c’était plus une supposition qu’autre chose.

« Je sais pas. C’était le soir où Tyler m’a mordu. Je suis venu chez toi et j’étais dans un sale état. Peut-être que ça a joué là-dessus étant donné que notre lien s’est dégradé au fil des jours. »


Il fallait aussi se rappeler qu’avant que Damon ne soit mordu, lui et la jeune femme étaient en froid et que leur lien s’était comme mis en stand by. Tout du moins, c’était ce que le vampire pensait puisqu’il refusait de ressentir quoi que ce soit émanant de Blue à ce moment-là. C’était après qu’il avait commencé à capter qu’en fait, il était beaucoup plus attaché à elle que ce qu’il ne pensait au départ. Le stade du « je l’aime bien » avait évolué en « je l’aime » sans qu’il ne puisse contrôler quoi que ce soit. Pourtant, il s’était promis qu’après la mauvaise expérience qu’il avait vécue avec Katherine il ne ressentirait plus ce genre de sentiment. Il fallait croire qu’on avait beau dire, quand ça nous tombait dessus, ça nous tombait dessus et qu’on soit content ou pas. C’était quelque chose qu’on ne contrôlait pas et Damon était bien content que ce soit Blue et pas une autre.

Quand ils arrivèrent dans la chambre, la jolie rouquine n’avait toujours pas répondu à la question de l’aîné des Salvatore quant à ce qui occupait son esprit. Il la déposa tout de même sur le sol, se demandant quand même à quoi elle pouvait bien penser. Tricherait-il en allait fouiller dans son esprit ? Après tout, il pouvait très bien le faire afin de trouver ce qu’elle lui cachait, mais il n’en fit rien. Il la connaissait assez pour savoir que si elle avait quelque chose à lui dire, elle le lui dirait de toute façon à un moment ou un autre. Jusqu’à présent, il n’avait jamais été fouillé dans ses pensées alors que s’il le voulait, la jeune femme ne pourrait rien faire pour l’en empêcher. Seulement voilà, il s’était promis que le jour où il ferait, se serait parce qu’elle lui cacherait quelque chose de grave. Mais en attendant, il allait juste patienter un peu.

Une nouvelle question de la part de Blue arriva et cette fois-ci, c’était pour savoir en quoi se transformait son frère. Il ignorait totalement comment elle avait fait pour deviner que lui aussi avait cette capacité. Peut-être s’était-elle dit que si Damon le faisait, pourquoi pas son frère ? Sauf que tous les vampires n’avaient pas cette capacité. Ils étaient un certain nombre, mais les vampires sans aucun don étaient encore plus nombreux. Il fallait croire qu’il fallait appartenir à une élite pour ça. En tout cas, la seule chose qu’il savait, c’était que Katherine avait la faculté de se transformer en chat alors est-ce que les descendants de cette dernière avait aussi cette capacité ? Il n’en savait rien non plus parce que c’était une hypothèse possible quand on voyait que Caroline pouvait aussi le faire. Peut-être faudrait-il qu’il pose la question à l’occasion.

« Stefan ? En faucon. Mais tous les vampires n’ont pas cette capacité de transformation. A ma connaissance, sur le nombre de vampires qui existent dans le monde, ceux qui possèdent cette capacité sont une minorité. »

Après, le chiffre exact, Damon n’en savait rien. Il pouvait connaître beaucoup de choses, mais ses connaissances aussi avaient des limites. Einstein, Archimède, Copernic, Curie, Descartes, Galilée, Newton et Ptolémée n’étaient pas encore ses prénoms. Ca se saurait sinon ! Quoi que… même eux, ils devaient y avoir des trucs qu’ils ne savaient pas. Cependant, il ne saurait dire quoi parce qu’ils avaient quand même établi la base de tous les savoirs d’aujourd’hui. Pour en revenir à l’instant présent, la jolie rouquine se trouvait toujours en t-shirt mouillé juste devant ses yeux du coup, il ne se fit pas prier pour à nouveau la regarder. En même temps, il n’allait pas bander les yeux. Son idée de l’habiller lui-même lui revint en tête, parce qu’il n’oubliait pas aussi facilement que ça, et il s’approcha de la jeune femme.

Si elle avait pensé s’esquiver, et bien on pouvait dire que c’était raté parce que Damon était quelqu’un de très têtu et qui n’abandonnait jamais aussi rapidement qu’on pouvait le penser. Une fois posté à quelques centimètres d’elle, il mit en œuvre son idée et attrapa le bord du haut de Blue. Avant qu’elle n’ait le temps de protester, parce qu’il savait qu’elle allait le faire, il leva le t-shirt vers le haut pour finalement le lui retirer. Il le laissa tomber sur le parquet avant d’attraper la jeune femme par les hanches. Sauf qu’au lieu de l’attirer vers lui, il fit glisser ses mains vers son short afin de le déboutonner. Il fit sauter le bouton et glisser le short de long des jambes. Il suivit le mouvement en s’agenouillant puis il fit glisser ses doigts sur la peau de la jolie rouquine en remontant le long de ses jambes.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Mar 30 Avr - 20:46

Pendant un instant, Blue crut que son changement de sujet avait fonctionné. Elle pensa même que Damon n’avait pas remarqué la main qu’elle avait posée sur le bas de son t-shirt, arrêtant son mouvement alors qu’elle allait l’enlever pour se changer. La jolie rouquine ne bougea donc plus cette main, pour éviter d’attirer le regard de Damon dessus. La réponse du vampire l’étonna une fois de plus. Non pas que le fait que son frère se transforme en faucon lui paraisse bizarre. Non, c’était plutôt la seconde partie de la réponse du vampire qui l’avait interpellée. Lorsqu’elle avait compris que le corbeau était en fait Damon, elle en avait tout de suite déduit qu’elle aurait elle aussi une forme animale une fois qu’elle serait transformée.

Apparemment, elle devrait mettre cet espoir de côté, puisque selon les dires de son vampire, très peu d’entre eux avaient cette chance. La jeune femme fit une légère moue, un peu déçue de devoir considérer l’option ‘pas de forme animale’ comme éventualité. Mais bon, ce n’était pas comme si elle avait voulu devenir un vampire juste pour ça ; surtout qu’avant aujourd’hui elle ne savait même pas que certains pouvaient prendre une forme animale. Elle haussa donc finalement les épaules, comme pour effacer sa déception en se disant que finalement ce n’était pas la fin du monde. Elle pourrait profiter de bien d’autres choses en devenant comme Damon.

- Je me serais bien vue avec des ailes, pourtant.

Afin de continuer sur un autre sujet que celui de ses vêtements mouillés, Blue s’apprêta enfin à annoncer au vampire ce qu’était ce fameux ‘autre chose’ qu’elle avait en tête. Malheureusement pour elle, Damon n’avait rien oublié de ce qu’il lui avait dit plus tôt. Etait-elle si inefficace lorsqu’il s’agissait de faire oublier quelque chose au vampire ? Il fallait croire que oui, parce qu’il ne semblait pas vouloir passer à autre chose pour l’instant, étant donné qu’il se remit à la regarder de haut en bas. La jolie rouquine pensa à protester, mais elle n’en eut pas le temps. Le vampire était déjà à quelques centimètres d’elle et avait saisi le bord de son haut pour le relever légèrement.

Elle se retrouva donc sans son haut avant d’avoir pu dire quoi que ce soit. Bien sûr, elle aurait pu se mettre à protester lorsque Damon posa ses mains sur ses hanches, mais elle n’en trouva pas la force. Une bouffée de chaleur envahit la jolie rouquine lorsque l’aîné des Salvatore s’attaqua à son short. Comment faisait-il pour la perturber à ce point ? Elle ne parvenait même pas à détacher son regard du sien, pendant qu’il s’agenouillait devant elle en dévoilant la peau de ses jambes qui commençait déjà à frissonner. Blue rougit légèrement, sachant très bien qu’une partie de ses sous-vêtements étaient devenue moins opaque à cause de l’eau qui lui était tombée dessus.

Blue n’avait plus prononcé un seul mot depuis que Damon avait commencé son petit manège, comme si elle avait perdu sa voix. En vérité, elle était juste hypnotisée par le vampire, malgré la promesse qu’elle s’était faite de changer de sujet de conversation à tout prix. Lorsqu’il fit glisser ses doigts le long de ses jambes, un frisson plus intense parcourut la jeune femme. Alors là, c’était trop, il fallait qu’elle parvienne à se sortir de cette situation, sinon elle allait craquer et oublier tout le reste ; dont l’idée qu’elle avait en tête au sujet de Kathleen. Blue secoua la tête comme pour être capable de retourner sur la planète Terre. Elle tenta d’être convaincante, du moins autant qu’elle le pouvait dans ce genre d’instant.

- N’espère même pas enlever le reste. Il faut que je te parle, alors interdiction de me déconcentrer !

La jeune femme devait limite être amusante avec son air faussement autoritaire. Elle savait très bien qu’elle n’en menait pas large dès qu’il commençait à poser ses mains sur elle. Alors, s’il se mettait à la déshabiller, là c’était encore pire. C’était vraiment perturbant pour Blue de se sentir aussi faible dans un moment pareil, et de savoir qu’elle allait avoir de plus en plus de mal à se concentrer sur autre chose que sur ce que Damon faisait. Comme pour dissuader le vampire suite à son annonce, elle avait croisé les bras sur sa poitrine pour éviter que la situation n’empire encore. Et pourtant, elle savait qu’elle était loin d’être sortie d’affaire face à lui, surtout en sachant qu’elle n’avait encore jamais réussi à lui résister plus que quelques minutes.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Ven 3 Mai - 19:08

Le don de se transformer en un animal n’était pas donné à tous les vampires. C’était un peu le même principe que dans Twilight où tous les vampires ne possédaient pas un don, même si on s’en fiait aux livres, il n’y en avait que quatre qui n’en possédait pas. Ce qui était assez risible quand on disait que ce n’était pas donné à tout le monde. Ou alors, Stephenie Meyer avait vu grand et avait décidé à la fin que tout le monde serait des supers vampires avec des dons incroyables. Heureusement que dans la réalité ça ne fonctionnait pas comme ça sinon ce serait trop facile. L’aîné des Salvatore était fier de cette capacité qu’il possédait à se transformer en corbeau quand l’envie lui prenait. Il ne savait pas s’il devait remercier Katherine pour ça ou pas. Après tout, Rose l’avait transformé et elle ne savait pas se transformer en animal du coup, c’était au petit bonheur la chance.

Le vampire remarqua la mine déçue de la jolie rouquine quand il l’informa qu’en devenant un vampire le jour de ses vingt ans, il n’était pas dit qu’elle possède cette capacité parce qu’un vampire l’ayant l’a transformé. Damon ignorait totalement comment ça fonctionnait. C’était aléatoire et il n’y pouvait malheureusement rien. Il comprenait tout à fait la remarque de Blue parce que c’était un don vraiment cool. L’aîné des Salvatore ne s’en servait pas tout le temps, mais c’était vraiment très utile. Comme par exemple pour espionner quelqu’un sans se faire griller ou quoi. Il fallait vraiment connaître le vampire en personne pour pouvoir le reconnaître sous forme animal. La jeune femme aurait dû savoir que c’était lui, mais elle était tellement en colère que du coup, elle n’avait rien remarqué. Ce qui n’était pas plus mal en fin de compte pour le plan du vampire.

« Je me doute… Mais on ne choisit pas en quoi on se transforme. Si tu as ce don, tu peux devenir absolument n’importe quoi, plume ou pas plume ! Même un ver de terre ! »

Il disait ça uniquement pour l’embêter. Néanmoins, il ne fallait pas rire trop fort parce qu’on pouvait réellement devenir n’importe quoi. L’angoisse pour celui qui deviendrait un insecte, quand même… Là, il faudrait vraiment manquer de chance pour devenir un ver de terre ou un escargot… Si Damon se transformait comme ça, nul doute qu’il ne se transformerait jamais parce que c’était assez ridicule comme transformation. On faisait beaucoup plus classe ! Il n’avait pas trop à se plaindre pour ce qui était de sa transformation. Bien sur, il y avait mieux qu’un corbeau, mais finalement, il n’avait pas trop à se plaindre parce que c’était assez caractéristique de lui-même. Dans les mythes nord-américains, le corbeau a le rôle du rusé ou du héro. Sauf qu’au fil du temps, les corbeaux sont devenus un signe de mauvais augure. Ce qui était plutôt vrai pour Damon puisque si on le croisait entrain de surveiller quelqu’un, ce n’était jamais réellement bon.

Damon avait beaucoup de défaut sauf celui de la naïveté. Il n’était pas du genre à oublier les sujets de conversation qui était en cours, même quand on en dérivait depuis plusieurs minutes. Si Blue ne voulait pas lui dire ce qui occupait son esprit, il avait décidé de ne pas chercher plus loin et quand elle voudrait lui parler, elle le ferait. C’était une grande fille. Du coup, il revint sur son idée de base et prit l’initiative de retirer son t-shirt à la jolie rouquine. Il sentait que son initiative la perturbait. Pourtant, elle aurait dû se douter qu’il allait faire quelque chose comme ça. Il le lui avait dit quand il l’avait attrapé pour la porter en direction de la pension. Il avait posé ses mains sur ses hanches avant de finalement se mettre à détacher son short aussi trempé que son t-shirt. Il suivit le mouvement du vêtement tout en s’agenouillant face à elle.

Leurs regards étaient plongés l’un dans l’autre si bien qu’une fois à genoux, il avait les yeux levés vers elle. Ses joues avaient légèrement rougies si bien que l’aîné des Salvatore ne put s’empêcher d’aborder son éternel sourire en coin. Voulant pousser la chose encore plus loin, Damon fit courir ses doigts le long de ses jambes en partant de sa cheville jusqu’à sa cuisse. Il sentit la jeune femme frissonner sous ses doigts. Il s’apprêtait à faire la même chose sur l’autre jambe quand Blue déclara qu’il fallait qu’elle lui parle et qu’elle avait besoin de toute sa concentration. L’aîné des Salvatore se mit à rire légèrement et se redressa. La jolie rouquine avait croisé les bras sur sa poitrine pour se donner un air encore plus crédible. Le vampire décroisa ses bras et posa à nouveau ses mains sur ses hanches et enfouis son visage dans son cou.

« Je suis tout ouïe. »

Il déposa quelques baisers sur la peau de son cou et fit glisser une main dans son dos pour à nouveau y faire courir ses doigts de long de sa colonne vertébrale. Il était quand même curieux de savoir ce dont Blue voulait lui parler, mais pour l’instant, il était déterminé à la chercher assez longtemps. Après tout, elle lui interdisait de retirer le reste, du coup, il pouvait bien essayer de lui faire retirer cette interdiction, non ? Surtout que quand l’aîné des Salvatore s’était fixé un but, généralement, il faisait absolument tout pour y arriver. Il ne lâchait jamais le morceau aussi facilement, ce qui montrait qu’il était extrêmement têtu. Mais ça, la jolie rouquine devait le savoir depuis le temps qu’ils se connaissaient et qu’ils se côtoyaient.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Sam 11 Mai - 23:41

Blue ne mentait pas lorsqu’elle disait à Damon qu’elle voulait lui parler de quelque chose d’important. Seulement, même si la volonté était là, la jolie rouquine avait de plus en plus de mal à se concentrer sur ses idées. Les idées de l’aîné des Salvatore, beaucoup moins ‘sérieuses’, venaient mettre la pagaille dans l’esprit de la jeune femme. Bien sûr, elle savait qu’avec un peu (beaucoup ?) de courage, elle pourrait rester plus ou moins imperturbable et enfin aller au bout de son projet en lui révélant ce à quoi elle pensait. Ayant l’air amusé par son comportement, Damon se mit à rire légèrement avant de se redresser. Il avait beau lui dire qu’il l’écoutait attentivement, Blue ne parvenait pas à dire quoi que ce soit.

Malheureusement pour la concentration déjà presque inexistante de Blue en ce moment, il ne s’arrêta pas là, et décroisa les bras qu’elle avait préalablement repliés sur sa poitrine encore recouverte du fin tissu de son sous-vêtement. Une fois le visage du vampire enfoui dans son cou, la jeune femme leva les yeux au ciel comme pour aller y chercher une aide. Comme si quelqu’un là haut allait l’aider à ne pas se laisser déconcentrer par tout ça. Les doigts de Damon se mirent à courir le long de son dos, et Blue sentit d’autres frissons l’envahir. Elle se mordit la lèvre inférieure en fermant les yeux, s’empêchant par ce geste de laisser échapper un léger soupire.

Comment faisait-il pour la perturber autant, avec des gestes si simples ? Si seulement Blue le savait, elle aurait pu lui résister et lui parler de ce qu’elle avait en tête. D’ailleurs, elle commençait même à oublier de quoi elle voulait lui parler. Ses baisers dans son cou étaient tellement plus agréables, et le contact de son corps contre le sien tellement plus attirant qu’une conversation sérieuse… Blue rouvrit subitement les yeux. Depuis quand était-il collé tout contre elle ? En baissant les yeux, la jolie rouquine se rendit compte avec un certain désarroi, que c’était elle qui s’était collée au maximum contre le vampire en posant ses mains dans le bas de son dos. Il fallait qu’elle lui résiste, pour cette fois, rien que cette fois.

- Je voulais te parler de… de Kathleen. Oui, c’est ça, de l’orphelinat. De ce qu’on pourrait faire pour…

Mettre de l’ordre dans ses idées était une véritable torture pour Blue. Mais il fallait qu’elle y parvienne, qu’elle réussisse à parler de Damon de cette idée qu’elle avait eue d’un peu tricher afin de pouvoir adopter Kathleen. La jolie rouquine se sentait un peu honteuse de ne pas parvenir à parler d’une chose aussi importante et de plutôt se laisser tenter par les avances du vampire. Non pas qu’elle trouvait ça honteux de se laisser tenter par Damon, au contraire, cela prouvait bien à quel point elle pouvait apprécier son contact et les gestes qu’il avait envers elle pour lui signifier son affection. C’était juste par rapport à elle-même. Elle se sentait bête de ne pas être capable de parler de son idée à Damon, alors que c’était important pour elle.

La jeune femme eut donc une idée, qui aurait bien pu la sortir de cette impasse. Elle resserra légèrement ses mains sur le haut de Damon, et se mit doucement à tourner sur elle-même afin que le vampire se retrouve dos au lit. Elle fit ensuite lentement revenir ses mains sur le torse de Damon, et déposa un baiser dans le cou du vampire. S’arrêtant dans son mouvement, elle le poussa ensuite sur le lit sans crier gare. Blue l’avait poussé doucement, mais en exerçant assez de force pour qu’il retombe souplement sur son matelas. La jolie rouquine se pencha légèrement sur lui, prenant ses deux mains dans les siennes pour l’empêcher de continuer à les faire glisser sur elle.

- Les mains en l’air, Monsieur Salvatore. Vos gestes commencent à nuire gravement à ma concentration.

Maintenant qu’elle avait l’avantage, il était temps pour Blue d’enfin lui dire ce qu’elle avait en tête. Enfin, il faudrait qu’elle choisisse correctement ses mots, parce qu’elle savait que Damon n’allait pas vraiment être très partant pour ça. Mais que leur restait-il comme solution, à part celle de l’hypnose ? S’ils n’étaient pas autorisés à adopter par la voie normale, alors ils devraient utiliser la contrainte. Et puis, cela ne gênerait personne. Personne ne saurait ce qu’il s’était passé et comment ils avaient obtenu l’accord de l’orphelinat. Personne, sauf eux. La jeune femme pouvait vivre avec cette légère culpabilité. Enfin… elle en était presque sûre.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 4515 ∞ à mystic falls depuis : 23/04/2010
∞ localisation : Avec sa Blue d'amour

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Lun 27 Mai - 17:57

Bien qu’il lui ait affirmé qu’il l’écoutait, la jolie rouquine ne disait toujours pas un mot et il n’ignorait pas qu’il était la raison de son mutisme. Il continuait de la chercher même s’il savait qu’elle avait quelque chose d’important à lui dire. Mais jusqu’à présent, elle avait gardé le silence, donc le vampire en profitait pour mettre son idée à profit. Il la sentait s’embrouiller de plus en plus au fur et à mesure qu’il posait ses mains sur elle. Mais au fond, n’était-ce pas le but ? Il la sentait lutter afin de garder les esprits aux clairs et ceci le poussait à continuer et pousser encore plus loin ce qu’il était déjà entrain de faire. Il avait déplié ses bras qu’elle avait croisé sur sa poitrine pour afficher un air aussi sérieux que possible. Pour le moment, Damon avait le dessus sur elle, et il comptait bien en profiter pour le moment.

Il enfouit son visage dans le coup de Blue et déposa des baisers sur sa peau. Ses mains quittèrent ses bras pour aller se poser dans son dos. Il fit courir ses doigts sur sa peau et il ne tarda pas à sentir la jeune femme frissonner. Elle lui avait interdit de continuer à la déshabiller et l’aîné des Salvatore était prêt à faire en sorte qu’elle lui retire cette interdiction. Bien sur, s’il le voulait, il aurait pu lui retirer les derniers morceaux de tissus qu’elle portait avait qu’elle n’ait eu le temps de protester, mais où aurait été l’intérêt après cela ? Il l’attira un peu plus contre lui et la jeune femme moula son corps contre le sien. Un sourire se dessina sur les lèvres du vampire. Il savait qu’il venait de faire un pas en avant, mais il connaissait assez la jolie rouquine pour savoir qu’elle allait trouver la force de riposter comme il se devait.

Finalement, quelques brides d’informations se firent entendre. Blue se décidait enfin à lui parler. Bien que Damon continuait de caresser sa peau, il l’écoutait avec attention. Après tout, il lui avait dit qu’il était tout ouï et quand il disait quelque chose, il le faisait. Donc, il l’écouta parler de l’orphelinat, ce qui ramenait à Kathleen. Cependant, elle ne parla pas de grand-chose puisque sa concentration flancha à nouveau. Etait-ce utile de préciser que le vampire s’amusait comme un fou ? Bien sur que non ! Surtout quand on le connaissait. Il continuait ses caresses sur la peau de la jeune femme sans toucher ses sous-vêtements toujours humides à cause du saut d’eau qu’elle s’était prise en trébuchant. Sa bouche quitta son cou pour venir se poser sur ses épaules qu’il continuait d’embrasser.

Enfin, il sentit Blue céder à ses avances quand elle resserra son étreinte et qu’il sentit ses mains se refermer sur le tissu de son t-shirt. Damon suivit le mouvement et tourna quand elle les fit pivoter. Un sourire presque victorieux se dessina sur les lèvres de l’aîné des Salvatore quand elle nicha à son tour son visage dans son cou pour y déposer un baiser. Sauf que cela n’alla pas plus loin car le vampire se retrouva pousser sur le lit. Il tomba souplement dessus et ses mains se retrouvèrent emprisonnées dans celles de la jolie rouquine. Finalement, un sourire amusé se dessina sur les lèvres du vampire. Elle avait mis plus de temps que prévu, mais Blue avait enfin trouvé la volonté de répliquer, imposant ainsi la barrière qu’il s’attendait à ce qu’elle dresse afin de pouvoir lui parler de ce qu’elle avait en tête.

« Moi, c’est votre tenue indécente qui nuit à ma concentration. Et, est-ce que je m’en plains ? »

C’était du Damon tout craché d’avoir toujours une bonne réplique en magasin. Mais pour sa défense, ce qu’il venait de dire était totalement vrai. Comment pouvait-on rester de marbre face à la femme qu’on aimait qui se baladait si pauvrement vêtu ? C’était impossible et même si c’était de sa faute si elle était ainsi vêtue. Sauf que ça, même si le vampire se l’avouait, ce n’était pas de sa faute si la jolie rouquine était aussi attirante. Pour ça, il fallait se plaindre à ses parents, or c’était une chose qui allait être difficile à faire puisque malheureusement, la mère de Blue était décédée et son père était enfermé dans un asile (en cure de désintoxication, mais c’était pareil pour Damon). Enfin, pour l’instant, le vampire était « prisonnier » de la jeune femme, mais pour combien de temps ?

Pas longtemps puisqu’il retourna la situation, faisant rouler Blue sous lui. Un sourire victorieux se dessina sur les lèvres de l’aîné des Salvatore. A présent, il maintenait les mains de la jeune femme juste au dessus de sa tête. Il captura ses lèvres des siennes et l’embrassa avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit de plus. A présent, elle ne pouvait plus dire que ses mains l’empêchaient de se concentrer puisqu’elles maintenaient les siennes, juste au dessus de sa tête. Il y avait des avantages certains à être un vampire. Et Damon aimait bien se servir de ses capacités vampiriques sans pour autant afficher une pancarte avec écrit « Je suis un grand méchant vampire » juste au dessus de sa tête. Il stoppa le baiser, conservant néanmoins son éternel sourire en coin qui lui allait si bien. Il déposa un baiser sur le bout du nez de la jolie rouquine. Il se laissa tomber sur le côté, libérant ainsi la jeune femme. Il resta allongé sur le flanc, tourné dans la direction de Blue.

« Bon aller, dis-moi une bonne fois pour toute ce à quoi tu penses, comme ça, on pourra peut-être passer à autre chose. »

Sur ces dernières paroles, il fit courir ses doigts sur la peau de la jolie rouquine, passant entre ses seins puis le long de son ventre, s’arrêtant à la limite de son bas ventre.

_________________

Damon & Blue
I'M BETTER FOR YOU


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Blueberry N. Marsters
    Miss Rouquine
∞ messages : 11554 ∞ à mystic falls depuis : 25/04/2011 ∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : dans ses bras

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   Jeu 20 Juin - 13:05

Cela n’avait l’air de rien, mais Blue avait vraiment dû faire preuve d’énormément de volonté pour empêcher Damon de continuer à faire glisser ses mains sur elle. Il était inutile qu’elle se mente à elle-même, elle avait été à deux doigts de craquer et de remettre à plus tard ce qu’elle avait à lui dire. Mais la jolie rouquine avait finalement réussi à reprendre possession de ses moyens, pour ensuite faire basculer Damon sur le lit et tenir les mains du vampire dans les siennes pour qu’il cesse de la déconcentrer. C’était injuste, il était tellement irrésistible aux yeux de Blue qu’elle en vint même à regretter pendant quelques secondes d’avoir stoppé ce qu’il était en train de faire.

La jeune femme ne savait pas pourquoi c’était si important pour elle que Damon entende ses idées dès maintenant. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle refusait de remettre cette adoption à plus tard. Evidemment c’était assez absurde de ne pas vouloir attendre quelques petites heures avant d’aller parler à la femme qui était responsable de leur dossier, mais c’était du Blue tout craché. Quand elle avait une idée en tête, il fallait qu’elle en parle tout de suite et qu’elle la mette à exécution le plus vite possible. Elle n’avait aucune patience, et Damon était bien placé pour le savoir, après tout ce temps passé avec elle. Blue ne garda cependant pas assez longtemps l’avantage pour enfin énoncer son idée.

Sans avoir le temps de dire quoi que ce soit, ni sur son idée, ni sur la répartie du vampire, la situation s’inversa. Damon posa ses lèvres sur celles de la jolie rouquine alors qu’il avait joint les mains de Blue au-dessus de sa tête pour les maintenir immobiles. Cette fois, elle ne résista pas, et lui rendit son baiser comme il se devait. Son idée pouvait bien attendre encore quelques secondes. Pendant qu’ils échangeaient ce baiser, Blue recommença à oublier pourquoi elle tenait tellement à parler au vampire. N’était-ce pas là le principe d’un vrai baiser ? Permettre de tout oublier à part le moment présent. La jeune femme se surprit même à penser que la situation commençait à faire grimper son envie un peu trop haut.

Heureusement, Damon finit par décoller ses lèvres des siennes, et par s’allonger à ses côtés. Trop fière pour le lui dire, Blue se garda bien de lui signaler qu’il s’en était à nouveau fallu de très peu pour qu’elle craque définitivement et se laisse aller dans ses bras. Enfin, maintenant qu’il n’était plus collé contre elle, peut-être allait-elle enfin pouvoir reprendre pleine possession de ses moyens. Ou pas… Il ne fallait pas parler trop vite. La proposition que venait de lui faire Damon, ajoutée à ses caresses qui commençaient à se faire de plus en plus pressantes, ne cessaient de déstabiliser Blue au plus haut point. Elle se mit à rougir très légèrement lorsqu’elle sentit son corps réagir aux gestes du vampire, mais tenta tout de même de faire comme si elle n’avait été que très légèrement perturbée, exagérant grandement sur les mots.

- Et bien, même si en ce moment tu gagnes quelques tout petits points question déstabilisation… je pensais à quelque chose d'autre. Je me disais qu’on pourrait peut-être utiliser ta nature comme un avantage ; pour encourager cette femme à penser que nous pouvons très bien nous occuper de Kathleen. Ce qui, en somme, n’est rien d’autre que la vérité qu’elle se refuse de voir.

Même si elle venait de demander très sérieusement à Damon d’hypnotiser la personne responsable du dossier d’adoption de Kathleen, son corps n’avait pas l’air de suivre la conversation, lui. Au contraire, chaque parcelle de sa peau réagissait aux légères caresses de l’aîné des Salvatore. Sa poitrine avait d’ailleurs instantanément réagi, même s’il n’avait fait que passer ses doigts entre ses seins. Blue était tiraillée entre remettre cette conversation à plus tard pour enfin pouvoir arrêter d’ignorer son désir qui grimpait à la vitesse de la lumière ; ou régler tout ça dans les heures qui venaient pour être certaine qu’ils pourraient adopter Kathleen, et pouvoir vivre ce moment sans ruminer à propos de la décision de l’orphelinat.

La jolie rouquine était consciente que son esprit et son corps n’étaient pas du tout du même avis. Ce qui ne l’empêchait pas de réussir à garder un minimum de concentration pour entendre la réponse que Damon allait fournir à sa demande. Elle espérait vraiment qu’il comprenne qu’il n’y avait pas d’autre solution. Ses pouvoirs d’hypnose étaient la seule chose qui pourrait les sortir de cette impasse, Blue en était convaincue. Elle savait que ce n’était pas très honnête, mais elle refusait que Kathleen finisse dans une autre famille, loin d’elle et de son vampire. Cette petite fille, elle l’avait adoptée dès qu’elle avait promis à sa mère de veiller sur elle. Et personne ne pourrait lui dire le contraire.

_________________


    you were made for me, you're my ecstasy.
    i was born to love you with every single beat of my heart, to take care of you every single day of my life. i wanna love you, i love every little thing about you. i'm caught in a dream and my dreams come true. it's so hard to believe this is happening to me. an amazing feeling coming through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You're my one and only [Damon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

You're my one and only [Damon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Purification ! ( Damon vs Oneiros )
» Damon et Elena
» Damon Salvatore
» Damon Salvatore, Bad vampire ? [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRE SUCK ϟ rpg the vampire diaries :: home sweet home :: quartier est :: Damon & Stefan Salvatore-