AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

PRIVILÉGIEZ LES PVS ET SCÉNARIOS ♥️

Partagez | .
 

 Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
∞ messages : 12 ∞ à mystic falls depuis : 12/06/2016 ∞ emploi / loisirs : PDG Boite immobilière en Europe
∞ localisation : Etats Unis

MessageSujet: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Dim 12 Juin - 17:41






Morgan Vasnev
ft. Luke Evans

~ Nous ne pourrions pas apprécier la lumière aussi faible soit elle. Si nous ne connaissons pas les ténèbres qui nous entourent. ~


Bonjour et Bienvenu à Mystic Fall, ville au passé palpitant et mystérieux. Avant de vous laissez faire le tour de la ville, nous avons besoin de quelques informations à votre sujet. Premièrement, comme vous appelez vous ? Morgan Vasnev. Bien, maintenant il nous faut votre date et lieu de naissance, ainsi que votre âge: Je suis né un 20 octobre 1420 sous votre calendrier. J'ai donc 596 ans. Mais comme je suis mort en 1455, j'ai donc l'apparence d'un homme de 35 ans. Parfait, êtes-vous célibataire? Oui. Avez-vous un métier? Si oui, lequel? Je dirige actuellement une des plus grosses entreprise dans l'immobilier en Europe. D'accord, depuis quand êtes-vous à Mystic Falls ? Quelques jours. Cette ville vous plait? Qu'aime- vous ici? Non. Elle pue le chien mouillé. Nous avons bientôt terminé, ne vous inquiétez pas. Connaissez-vous l'existence du surnaturel ? Je crois que... comme j'ai 596 ans, oui, je crois au surnaturel. A quel groupe appartenez-vous ? I want to suck. Voilà, nous avons terminé le petit interrogatoire. Merci d'avoir répondu à toutes ces questions, et bonne chance à Mystic Falls.


~ because everybody has a story to tell ~


Je suis né en l'an de grâce 1420. Précisément un 20 octobre du calendrier actuel. J'ai respiré pour la première fois l'air froid et sec de ce qu'on appelle aujourd'hui la Russie. C'était l'hiver et la neige avait recouvert la toundra d'un épais manteau blanc. Je ne me souviens guère de mes jeunes années. Juste que mes parents possédaient une ferme mais qui ne leur rapportait pas beaucoup d'argent. Juste de quoi survivre et de me payer un précepteur qui m'apprenait à lire et à écrire en dehors de mes travaux à la ferme.

Le travail acharné m'avait formé un corps physique conséquent et le précepteur un langage décent. Mes parents étaient orthodoxe et j'ai hérité de leur religion. Quand l'empire ottoman, bien plus au sud et gouverné par un sultan turc avait pris trop d'importance et avait déclaré la guerre à l'empire orthodoxe en Europe, bien plus à l'Ouest. J'avais dix ans quand les troupes de notre armée sont venus réquisitionner pour renforcer les rang. Et j'étais devenu un soldat. Fier de la patrie. Mes parents ont insisté pour me garder mais c'était mon choix. Je les suivrais et servirais mon pays. J'étais jeune et naïf.

C'est ainsi que pendant cinq ans j'ai été entraîné, formé et suivait les guerres qui s'enchaînaient jusqu'aux frontières du pays. J'avais alors vingt ans. Je me croyais invincible, fort, et immortel alors que je tuais turc sur turc pour le compte de mon Roi. Et de ma religion. Mais tout ne fut pas que gloire et bataille gagné. L'une, fut plus mortelle que les précédente. C'était en l'an de grâce 1442 alors que les turcs avaient envahi la Transylvanie.

Je faisais guerre à côté d'eux, face au turc quand ils ont gagné. Pour la paix, le prix était cher à payer. Mille enfant devaient rejoindre l'armée du sultan pour la paix du pays. Le Prince de la transylvanie avait accepté. Et moi, alors que l'on comptaient les morts par centaines et par milliers, j'étais fait prisonnier de l'armée du sultan. C'est là que je compris mon erreur. C'est à ce moment là que je compris que les ténèbres étaient sur terre et que j'ai ouvert les yeux. La désillusion avait fait place à mes cris de rage et de douleur sous le coup des fouets des turcs.

J'étais dans les cellules, ramenés dans une des villes assiégées et pillées. Attaché au mur comme un vulgaire animal, la paroi rocheuse me griffaient et brûlaient mes chairs à vif. Une souffrance que je ne souhaite à personne. Une femme était venue. Elle était emmitouflée dans un voile, ne laissant que ses yeux d'un bleu profond se laisser voir. Sa peau pale laissait penser qu'elle ne venait pas du sud mais du nord. Une prisonnière elle aussi, mise dans la disgrâce par ces barbares. Elle était venue dans ma cellule m'apporter de l'eau. Et elle était partie. Le lendemain, elle était revenue à la même heure et chaque jour elle me donnait à manger et à boire, soignait mes blessures avant que mes ravisseurs ne viennent de nouveaux m'en faire. J'ignore combien de temps cela avait duré mais à force de parler, un sentiment nouveau était né dans mon coeur. Et puis un jour tout a encore basculé.

Ce jour? Je m'en souviens comme si c'était hier. Le jour de ma libération. Elle était venue m'avait détaché pour soigner mes plaies dans le dos quand deux gardes sont entrés. Ils ont essayé de la châtier et de la punir car elle me parlait. C'est là que j'ai hurlé et j'ai dit ça suffit. Je me souviens encore de leurs os qui craquaient sous la pierre alors que je les frappaient avec force. Ils avaient criés et les cris avaient stoppés au bout d'un moment. Essoufflé, je me suis redressé. Pris d'un vertige par manque d'alimentation et de combat, je me suis rattaché à la paroi et finalement repris pied. Je pris la main de la femme et m'enfuis de mes geôles.

J'avais réussi à m'enfuir tuant quelques gardes. Mais ils ne nous accordèrent plus la moindre attention, car trop loin pour nous poursuivre. Ils nous laissaient partir, se retournant de nous comme si nous n'étions que de simple cafard qui venaient de passer par une fenêtre pour sortir. Je pus alors souffler et remonta le long de la mer noire. Plusieurs année passèrent ainsi aux côtés de cette femme. Elle s'avéraient s'appeler Mina et venaient de Bulgarie. Un pays lui aussi envahi par les ottomans. Et alors que nous étions en cavale, tout les deux, elle était devenue la personne la plus importante à mes yeux. Et moi je l'étais devenu aux siens.

Nous nous marions clandestinement alors que nous remontions en Russie. Je voulais partir loin de toute ces horreurs et retrouver mes parents. Mais ils n'étaient plus. Ils étaient mort des années auparavant et finalement, en 1450, alors que je retrouvais la maison, ce n'était plus qu'un tas de pierre et de bois calcinés depuis longtemps. Avec l'aide de Mina, je pus rebâtir la maison et vivre comme mon père et ma mère vivaient avant. Je n'ai jamais eu d'enfant avec Mina. Cela me manque aujourd'hui. Un fils. En réalité, nous n'avions jamais eu le temps...

Le jour de ma mort fut le 20 décembre 1455. Je venais de préparer la fête de Noël avec Mina. La tempête faisait rage dehors et le froid était mordant et faisait claquer les volets de bois. Quand on cria à l'aide et qu'on frappa à la porte. Se fut un homme qui se trouvait sur le seuil. Un seul homme. Vêtu chaudement mais pas assez, il avait dû être surpris par le froid du blizzard. Je lui ouvris gracieusement la porte et l'invita à entrer, se réchauffer près du feu. Se fut mon erreur. Celle qui m'as été fatale. Il était bel homme et avait un charme certain. Mina semblait l'observer avec curiosité alors que je regrettais déjà que l'avoir invité. Il ne mangea rien de ce qu'on lui proposa. Mina insista pour qu'il reste dormir la nuit et repartir au lever du jour. L'homme accepta. Il nous avait juste dit son nom et d'où il venait. Il disait parcourir le monde et s'appeler Kol Mikaelson. Il disait venir d'une grande île tout à l'ouest de l'Europe et qu'il cherchait des livres qui peut être était caché plus à l'est.

Pendant la nuit, alors que le feu dans l'âtre n'était plus que simple braise, Mina s'était levé. Je m'étais réveillé en sursaut quand j'entendis son hurlement. Je me levais d'un bond mais se fut trop tard. Alors que je fixais le spectacle morbide sous mes yeux, je vis sa main foncer à la vitesse de l'éclair sur ma gorge. Je fus projeté contre le mur de la maison alors que jonchait au sol, le cadavre de Mina. Ses yeux bleus était vide de toute vie et je hurlais de désespoir. Je voulus tuer cet homme alors que je lui avais offert hospitalité et chaleur d'un foyer. En retour, je n'avais récolté que la mort. Mais il me tua avant. Je lui avait dit qu'il n'était qu'un monstre et que sa place était en enfer au près du diable. Il avait rit. Certainement de mon ignorance. Puis il me transforma en ce monstre qu'il était. Pour que je vois de moi même que je me trompais sur son compte.

La transformation avait duré longtemps. Assez pour que mes larmes tarissent à jamais. J'avais brûlé la maison, le corps de ma compagne à l'intérieur. Et alors que je chevauchais vers l'ouest pour retrouver cet homme qui m'avait fait ça, pour le tuer, je crus discerner dans les flammes derrière moi, le hurlement de l'âme de la seule femme que j'ai aimé.

Pendant les années qui suivirent, je cherchais l'homme qui m'avait transformé. Je refusais de me nourrir de sang humain mais le sang des animaux ne me suffisait plus et le jour fatidique arriva. J'avais goûté au sang humain. Cela s'était passé en Prusse pendant la guerre de treize ans. J'étais dans la ville, me cachant la nuit sous les traits d'un mendiant. J'étais installé dans le port quand une famille de noble était passé par là. j'avais tué d'abord le petit garçon de la famille, ne pouvant plus résister aux pulsions meurtrières et à la soif. Puis vint le tour des parents. Cela avait éveillé autre chose en moi. Je venais de perdre ce qui me restait d'âme.

Le seizième et dix septième siècle furent tout aussi sombre. J'avais évolué dans la société. J'étais devenu un simple marchand dans l'Europe de l'Est. Changeant de nom et d'identité entre les années et les siècles. Mais j'avais en mémoire toujours le mien. Celui que mes parents m'avaient donné alors que je venais de naître. Si j'avais le moyen de retourner dans le temps, je me briserais le cou à ce moment là. Juste pour être sur que jamais je n'aurais eu à souffrir autant. Je ne m'étais pas fait d'amis. j'avais vite compris que je garderais mon apparence actuelle et que tôt ou tard, il verrait que je ne grandirais pas.

Puis à la fin du six septième siècle, je parcourus le monde, toujours à la recherche de ce Kol sans jamais le trouver. De marchand je passais à noble alors que je possédais des terres plus au Nord en Finlande.  Pour cette époque j'avais disparu en mer, léguant mes terres et mes biens à un membre de ma famille. C'était moi bien sur. Mais je faisais passer ainsi mes richesses d'années en années.

Je ne retrouvais la trace de Kol que des siècles plus tard. J'étais devenu un riche vendeur d'immobilier ayant des actions un peu partout en Europe. Mais c'était en Amérique que Kol refit surface. C'était à Mystic Falls précisément. C'est ainsi qu'il arriva en ville, cherchant l'assassin de sa femme et de sa vie d'avant...


~ Because we are all different and all unique ~



★ Je ne sais pas quel mots pourraient le mieux me qualifier que celui de mort vivant. Je ne vis plus depuis si longtemps et même la chaleur d'une femme ne pourraient me refaire vivre. Il n'y en avait qu'une. Mais elle a disparu. On pourrait dire que je suis froid, cruel, distant. On pourrait me donner tout les défauts que l'homme a put inventer que je les balaierai d'un revers de la main comme vulgaire pacotille. Je n'ai cure de ce qu'on peut me dire. Je me nourris de sang humain comme je peux me détourner de leurs émotions et de leur regards rempli d'hypocrisie. Dans une autre vie j'étais bien différent. J'étais doux, gentil, naïf. Je me fichais de la vie des autres et ne me souciais de que la mienne. Comment survivre? Je voulais parcourir le monde et j'étais curieux de nature. Je voulais tout apprendre. J'étais courageux, peut être tête brûlée voir inconscient du danger. Certains disaient que j'étais qu'un idiot mais je m'en fichais. J'étais dragueur. Je le suis toujours mais pas pour les mêmes raisons.

Mais tout cela a changé. La transformation m'as changé. Mais malheureusement, je garde le même physique qu'avant...

★ Je me fixais devant le miroir, vêtu d'un simple pantalon noir de costume. J'avais la même carrure athlétique. Mes cheveux noirs étaient coiffés en arrière et retombait au niveau de ma nuque. Je conservais une allure droite alors que mes épaules carrés me dessinaient une taille fine. Mon regard passa sur l'image que refletait mon corps. Je fixais mes mains et mes avant bras où se trouvait le tatouage de mes années d'esclavages sous l'empire ottoman et continua en remontant vers mon visage. Je m'approchais en une demi seconde et observa mes canines. Je les fixais et toucha l'une d'elle avec mon index. Je fixais alors mon dos là où aurait du se trouver les cicatrices des coups de fouets reçus mais ma peau était lisse et sans défaut. Je soupirais en réalisant que je ne changerai plus jamais ce corps. Quoi que je fasse. Je fixais alors ma mâchoire carré qui se serrait sous la dure réalité des choses et mes yeux vert. Eux seuls témoignaient encore que je possédais une âme tant il flamboyait de vie. J'eus un rire grave et rauque semblable à ma voix et finalement me détourna du miroir avant de le briser avec force. J'avais certes un physique avantageux auprès de la gente féminine (et parfois masculine) mais je ne pouvais me résoudre à ce corps qui n'était pas le mien. Qui n'était plus le mien depuis trop longtemps.


icon100*100
icon100*100
◣ Prénom/Surnom: Siry'
◣ Âge: 24 ans ~ ♥
◣Comment es-tu arrivé ici?: Faut voir ça avec Charly Cooper! ♥
◣Que penses-tu du forum?: je l'aime bien! Il a l'air cool! **
◣Fréquence de connexion: 5-6 /7j
◣Code du règlement:Validé par lamagnifique Charly/Az(ouille)




Dernière édition par Morgan Vasnev le Dim 26 Juin - 13:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 54 ∞ à mystic falls depuis : 05/12/2014
∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : mf ou la fac

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Dim 12 Juin - 21:03

BIENVENUDUUUUUUUUUE *^*

_________________
Charly∆Nate

[center]Vivre, ça doit être une sacrément belle aventure !!
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 51 ∞ à mystic falls depuis : 16/05/2016
∞ emploi / loisirs : Chorégraphe et prof de danse
∞ localisation : au studio ou à la maison (quart. nord)

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Dim 12 Juin - 21:26

oh wiiiii bienvenue Morgan Smile
Excellent choix d'avatar

_________________

Quand deux âmes se rencontrent il y a toujours quelque chose de spécial qui se passe. Une chose insaisissable et imperceptible, c'est cette chose qui fait que toi et moi seront unis jusqu'à la fin des temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 12 ∞ à mystic falls depuis : 12/06/2016 ∞ emploi / loisirs : PDG Boite immobilière en Europe
∞ localisation : Etats Unis

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Dim 12 Juin - 23:53

Merci à vous héhé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Aidan D. Evans
ϟWhile there's life, there's hope.
∞ messages : 595 ∞ à mystic falls depuis : 31/12/2012
∞ emploi / loisirs : Soigneur/entraîneur d'animaux
∞ localisation : Attention, derrière-toi!

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Lun 13 Juin - 0:11

Bienvenue à toi et bonne chance pour ta fiche Smile

_________________
Don't ever take a single second to breathe, they're going to send me on a murdering spree. I can not wait to dance upon your grave.They don't even have a soul left to be saved. You would eat your young. We swam among the northern lights, and hid beyond the edge of night. Waiting for the dawn to come and sang a song to save us all.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 12 ∞ à mystic falls depuis : 12/06/2016 ∞ emploi / loisirs : PDG Boite immobilière en Europe
∞ localisation : Etats Unis

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Lun 13 Juin - 1:33

merci! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 54 ∞ à mystic falls depuis : 05/12/2014
∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : mf ou la fac

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Lun 13 Juin - 8:28

35ans de vie en un pavet What a Face qu'est ce que ça va être pour les 465 années What a Face

_________________
Charly∆Nate

[center]Vivre, ça doit être une sacrément belle aventure !!
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 12 ∞ à mystic falls depuis : 12/06/2016 ∞ emploi / loisirs : PDG Boite immobilière en Europe
∞ localisation : Etats Unis

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Lun 13 Juin - 8:36

Je sais pas. What a Face Mais le perso m'inspire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 70 ∞ à mystic falls depuis : 29/10/2014 ∞ emploi / loisirs : Etudiant en Biologie Marine
∞ localisation : au mystic sheppard bien souvent

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Lun 13 Juin - 23:46

Bienvenue chez nous ! (Alors Mystic Falls sent le chien mouillé ? j'étais pas au courant...) Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 12 ∞ à mystic falls depuis : 12/06/2016 ∞ emploi / loisirs : PDG Boite immobilière en Europe
∞ localisation : Etats Unis

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Mar 14 Juin - 8:38

Merci à toi!

HAN FLASH!!!

Oui, c'est insupportable pour mon nez. è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 76 ∞ à mystic falls depuis : 06/07/2014
∞ emploi / loisirs : Tyran & Fauteur de Trouble.
∞ localisation : Dans mon atelier accompagné d'un cadavre à dépecer.

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Jeu 16 Juin - 18:10

Olleh ,

Bienvenue sur le forum un peu en retard !

_________________

- In Fact The Detail Make The Legends -
« What better way to punctuate a day of peace than by killing someone ?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
∞ messages : 54 ∞ à mystic falls depuis : 05/12/2014
∞ emploi / loisirs : étudiante
∞ localisation : mf ou la fac

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   Lun 27 Juin - 20:14

Coucou alors désolée du retard >_<

Je valide ta fiche o// N'hésites pas à recenser ton avatar bienvenue chez les fous o//

_________________
Charly∆Nate

[center]Vivre, ça doit être une sacrément belle aventure !!
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin n'est cruel qu'avec ceux qui croient en lui... Morgan Vasnev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »
» Parce qu’on est de ceux qui guérissent, de ceux qui résistent, de ceux qui croient aux miracles. - SYMEON
» " Je ne suis pas de ceux qui se vengent mais plutôt de ceux qui croient en Dieu. "
» On est d'ceux qui résistent, d'ceux qui croient au miracle...- Murmure des Ombres -Validée |
» "Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, afflige-toi avec les affligés." [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRE SUCK ϟ rpg the vampire diaries :: where are you ? :: your name, please ! :: présentations validées-